Logo Lutèce Cup

Lutèce Cup

Le Blood Bowl à la sauvage !!!

Vous n'êtes pas connecté.

  • Accueil
  •  » La Buvette
  •  » Immersion d’un Noob dans le vis-à-vis [partie 3 : La lutèce]

#1 20-09-2018 20:52:28

Ashrame
Expérimenté
Date d'inscription: 29-04-2018
Messages: 56
Nains Descriptibles

Immersion d’un Noob dans le vis-à-vis [partie 3 : La lutèce]

Bonjour à tous, mais surtout bonjour à toi maman ! Non tu n’es pas obligé de venir lire tout ce que j’écris surtout si tu n’y comprends rien, cela ne nous rapprochera pas, et ne fera pas de toi une meilleure mère, mais comme tu es peu ou prou ma seule lectrice je me devais de te faire une dédicace spéciale.
Bonjour à tous disais-je, j’ai entrepris, il y a 9 mois maintenant de me lancer dans un grand projet, le genre de projet qui change une vie, vous permet de vous accomplir et de devenir ce que vous êtes ou plutôt ce que vous serez ce qui en soit un projet d’avenir !

Certains étudient le génome, d’autre change le monde, moi je pousse des figurines sur un tapis en mousse !

Après avoir tester la Déche en individuel, premier tournois avec plus de 80 furieux avançant au rythme de ses tagada boum boum, puis la Coupe des Voraces en équipe, j’ai décidé de me lancer dans … une saison régulière (15 matchs + play off avec de la chance) !

Alors le championnat ça n’a rien à voir avec un tournois …Pour ceux qui penseraient que ça reste « pousser des figurines en plastiques sur un terrain en mousse », je répondrais crânement avec toute cette répartie qui me caractérise : « même pas vrai », en fait j’ai toujours penser que faire « la même chose », avec des gens différents, dans un cadre différent c’était faire la même chose différemment et j’ai donc toujours eu la faiblesse de croire que c’était faire quelque chose de différent !

J’ai donc décidé de faire quelque chose de différent en continuant à jouer au blood bowl ! Le choix de la ligue a été complexe, après une étude des différents niveaux des joueurs via le site de la NAF, des auditions publiques poussées, des discussions endiablées me permettant de jauger tant la valeur sociale que la valeur intrinsèque des coachs je me suis arrêter sur la ligue qui réunissait toute les conditions les plus importantes à mes yeux : le talent et le panache ! oui, bon, en réalité j’ai cherché un truc pas loin de mon boulot et suffisamment ouvert pour accueillir des noobs, mais pouvais-je vraiment commencer notre nouvelle relation par un aveu aussi décevant ?

Je suis allé à l’AG pour rencontrer et découvrir mes nouveaux partenaires de jeu et j’ai payé ma cotise rubis sur l’ongle ! Enfin rubis sur l’ongle façon de parler …

Car ce à quoi je ne m’attendais pas : Le tout nouveau, tout beau trésorier m’a proposé de payer ce que je voulais entre 6¤ et … les trois points étant le montant max que je suis prêt à mettre pour soutenir des bénévoles qui donnent beaucoup plus que de l’argent, vu qu’ils donnent de leur temps ! Bon bah en général on me dit c’est 6¤ et je donne 6¤, on m’aurait dit c’est 10¤ j’aurais donné tout simplement 10¤, mais là … cruel tourment du doute … Soit je fais la pince et je donne 6¤, soit je donne plus … 10 ? 12 ? Je suis perdurber (haplologie entre perdu et perturber). J’ai opté pour donner 1¤ de plus que le minimum, montant ne me rendant ni fier, ni honteux !

J’ai opté pour une race élégante, rapide, agile, mais je dois dire que le choix n’a pas été aisé, voire même je dirai qu’il a été complexe. Donc comme souvent, j’ai fait un choix, puis un autre, mon c½ur balançant entre mes affinités historiques et mes lubbies du moment. J’ai beaucoup hésité, puis au choix du c½ur s’est substitué le choix de la raison : Sur les 25 races homologuées, j’en possède 6 en figurine. Sur les 6 que je possède une seule est peinte de manière homogène …

Me voila donc parti avec mes nains possibles, ce que je ressens est Nains descriptibles, ça sera donc leur nom. Car ce qu’il faut savoir sur le jeu nain, c’est que c’est lent, besogneux, presque inintéressant. La seule chose qui me plait chez les nains c’est leur roule mort car il incorpore un peu de fougue et d’incertitude dans un jeu bien huilé. Il permet surtout de changer la psychologie adverse, de le perturber, le pousser à jouer plus vite, ou trop lentement … il change la donne.

Je suis donc parti sur une composition classique intégrant 2 coureurs, deux blitzers, deux tueurs et 5 ¾ soit à la louche 3.8 joueurs de ligne ce qui pour des nains qui sont déjà 1.6 fois plus petits que la normal, ne fait qu’en équivalent humain ou elfes noirs pas beaucoup beaucoup… mais c’est pas grave, on est des dingues, on aime les défis et le beau jeu !

Je regarde fébrilement le tirage « au sort », je commence par deux elfes noirs, et mon deuxième adversaire lui par deux nains… bon bah voila , ça au moins c’est fait. Mon premier match sera contre Eddie et ses elfes pervers. Eddie est un vieux de la vieille, en vrai il est surtout vieux ! Champion dans le milieu des années 2000 son palmarès reste étrangement vide depuis 10 ans. Comme il l’explique lui-même avec beaucoup d’à-propos il a merdé… il a lâché les amazones perverses pour des elfes noirs pervers, une sombre question de timing. Il s’est réveillé un peu trop tard et dans l’urgence a composé une équipe avec ce qu’il avait sous la main… et à voir la gueule de « ce qu’il avait sous la main », il ne devait pas être en train de jouer au bingo en rendant visite à sa grand-mère…

C’est pas frais, ça sent le renfermé et surtout, comme je vais vite m’en rendre compte ça aime prendre des coups et encore…

Le rendez-vous est pris tardivement, la faute au début d’année/ de saison, à ma noobitude dans l’organisation et au changement de poste de mon bien sympathique adversaire qui arrivera avec presque deux heures de retard ! Bon pour être franc, dehors sur mon banc, dans le vent, serrant mon sweat sur ma chemise jaunie par une journée de dur labeur, je ne le trouve pas sympathique du tout l’Eddie. Mais j’attends, je serre les dents et j’attends !

Il arrive tout sourire et s’excuse. Il a une bonhomie, une mauvaise foi tinté d’autodérision qui me le rend d’emblée très sympathique ! et surtout il paye sa bière directe, comme ça, naturellement ! On s’installe, on discute un peu et il me met en garde contre certains spécimen de la ligue, les spécialistes du « je joue 4 joueurs et j’annule ce que j’ai fait pour les replacer là où il était ! ». Je le regarde avec des yeux un peu ronds. On m’avait déjà prévenu de ces pratiques, mais moi qui ai du mal à me souvenir du joueur que j’ai joué juste avant et de sa place exacte, ça me semble complètement ubuesque. Du coup je tiens à prévenir tout le monde : « tu (oui toi mon adversaire futur) peux revenir 1 coup en arrière pas plus. Pas que je ne te fais pas confiance, mais pour éviter les prises de tête futures et cet arrière gout désagréable de m’être fait enflé J » voili voilou bisou bisou, comme on dit, n’y voyez rien de personnel.

Eddie gagne le toss et me laisse engager. Il part surement du principe que c’est toujours mieux de défendre à 11 et qu’il suffit de 2 elfes sur le terrain pour marquer … Bon principe que j’aimerai bien vérifier.. pas le fait de prendre un td par deux elfes, mais surtout le fait de laisser deux elfes sur le terrain. Je place mes nains, on est là pour cogner pas pour faire du tricot… on sait bien que les elfes vont jouer au chat et à la souris reste à savoir qui fait quoi ! On récupère facilement la balle qui tombe dehors … oui bah ça aide… et on castagne gentiment, on veut pas non plus tirer sur l’ambulance. Mon adversaire souris, je serai donc le chat (tagada tsoin tsoin). Les elfes noirs ou plutôt ce qu’il en reste viennent coller la quasi-totalité de mes joueurs…

C’est original comme stratégie de tour 1, mais peut être terriblement efficace si les armures tiennent. Il compte faire monter la pression, m’étouffer, me faire paniquer. Ca me rappelle une vieille série dans laquelle un gonz expliquait que pour tuer il suffisait d’un sac plastique et que la quasi-totalité de ses victimes, au lieu de percer le sac cherchait à le dégager …

Je sais que je vais en chier, mais surtout je sais que je ne dois pas m’emballer. J’ai le temps, le jeu nain est un jeu lent et méthodique et comme mes Nains Descriptibles sont aussi des nains polis, on offre une tournée de baffes gratos, eh oui on est comme ça, on est généreux, ouvert, partageur. On frappe, on couche, on frappe, on couche, on frapp… enfin vous avez compris avec une étrange régularité. Les armures tiennent le choc.

Eddie de son côté est un bon joueur. Il tente bien évidemment des choses, mais ordonne bien ses actions, vise les bons joueurs lorsque c’est possible, sans jamais trop s’engager. Il engage, se désengage, esquive et frappe, colle et étouffe. Je me rend rapidement compte que si je ne tente pas quelque chose, si je ne force pas le destin, je vais passer à côté (de mon destin). L’absence de garde chez des nains tout nouveaux, et pas si beaux est un véritable handicape. Au bout de trois tours, on est toujours 11 contre 11 et le porteur peine à passer la ligne médiane. La situation se complique à mesure que mes nains s’enlisent. Je dois trouver comment passer … Les elfes noires tiennent bien le centre, je décide de contourner. En fait j’ai pas le choix… Par un push push astucieux je peux m’ancrer plus profondément mais je dois faire un choix douloureux : fermer ma cage par un jeu de frappes 1 dé ou d’esquives 3+, peu satisfaisantes, ou limiter la casse. Je décide de limiter la casse avant de tenter l’esquive qui rate … Eddie a une opportunité unique mais couteuse pour venir frapper mon porteur à un dé. Il doit mobiliser la majeure partie de son équipe pour annuler les soutiens et se prémunir d’un échec. Le blitz échoue mais ma situation s’est nettement améliorée. Je sors deux joueurs et retrouve de l’air. Avec deux joueurs en moins et des nains pénétrants ou pénétrables comme vous voulez, venir chercher la balle semble bien difficile.

Tour 8 c’est le 1-0… sans frénétique, ni gain de tour supplémentaire, le one turn est quasi impossible, ça sera aussi le score à la mi-temps.

On recommence à 10 contre 11, on a un léger avantage, un joueur, molesté par le public, refuse de revenir sur le terrain profitant de cette communion avec ses plus grands fans. L’attaque des Cuirs et Chatiments est propre. Ils piquent à gauche, se recentrent pour finalement déborder sur la droite. On peine à suivre le mouvement … mais les armures de mon adversaire commencent à craquer …

Appliquant son principe fondateur : il tente de passer au forceps, plus ça fait mal, plus c’est bon … ou quelque chose comme ça. On résiste mollement, et ça fini par nous jouer des tours : tour 14 le porteur passe en force et c’est l’égalisation !

Il me reste 3 tours et j’ai encore l’ensemble de mes joueurs, mon adversaire joue en position dégradé accusant un déficit courant de 2 joueurs ! On est confiant, reste juste à pas se prendre un blitz ! On se place pour gagner… Le coureur adverse s’élance, frappe la balle et quelque chose d’étrange et d’enivrant se produit, ou alors je suis juste enivré .. les elfes jouent avant moi … la guigne ! ils s’incrustent partout dans mon terrain, et le coureur manque de peu (heureusement que mon adversaire devait faire des jets et qu’il n’avait plus de relance) son coup de Jarnak … il chute en se plaçant sous la balle !

La situation est complexe. Je dois sécuriser mon ramassage et tous mes joueurs sont collés (on ne change pas un étouffement qui gagne) je me retrouve donc avec mes nains les plus agiles et les plus mobiles qui doivent protéger la balle et à l’inverse les moins aptes à marquer à l’avant. Ca risque d’être nains suffisants tout ça.

Eddie se tate, Eddie se méfie, Eddie sait bien que ses joueurs en ont envie … ils collent, ils viennent au contact comme des morpions sur le cul d’une none ! Seul un joueur est encore en position de marquer. Je m’assure qu’il ne pourra pas et le sèche sévèrement (sonné) libéré de cette contrainte je tente de construire l’ultime charge des Nains Désirables : 2 tueurs de trolls en position de marquer, un ¾ pour la blague. En me libérant, j’ai délivré mon adversaire qui peut se concentrer sur sa défense. Il ne peut malheureusement que retarder l’inévitable ! bon non il peut me forcer à lancer des dés pour réduire drastiquement mes chances de marquer … j’ai 58% de chance de marquer et de gagner le match , en toute objectivité je le mérite ! 1 gfi, 1 transmission 4+, deux gfi et c’est la libération et pour ça j’ai encore et toujours ma relance !

Je suis confiant, Méli, mon coureur s’élance, ou peut être était ce Mélo, l’enchevêtrement des joueurs est fort, les noms se mélangent … Méli tente un pas de plus, un tout petit pas, et semble tomber … les spectateurs retiennent leur souffle, on relance, l’action n’a comme jamais existée, Méli pousse le pas et transmet au Pti Calciné. Fidèle à sa légende il porte la balle comme une caméra filmant sa réussite future, il s’élance, et court comme s’il avait le feu au … enfin il court, ou plutôt il est court … il a besoin de deux pas supplémentaires, nous sommes à deux pas de la victoire, une victoire éclatante, une victoire fabuleuse, mais surtout une victoire méritée tant la différence de niveau était énorme ! et là c’est le drame… 1 encore et toujours ce 1, terrible, impitoyable, définitif !

C’est le match nul ! La guigne ! On se sert la main, le moment a été agréable, le coach d’en face ultra cool, sympa, il ne manquait que la victoire pour bien terminer le tout !

Au final j’ai bien chatté sur mes dés de blocage et mon adversaire lui avec ses dés d’armure. Le nul est logique, décevant parce qu’on était pas loin, mais logique vu la physionomie du match ! Saloprie de blitz ! Merci à Eddie pour les conseils off, pour sa bonne humeur et pour le match !

Bilan : Mon Slip, le bltzer marqueur de td grimpe de niveau en blessant un adversaire, en en tuant un autre et en marquant un TD ! Il a fait un peu tout le match tout seul !

Hors ligne

 

#2 21-09-2018 00:17:03

Skarlan
Star
Lieu: Asnières
Date d'inscription: 16-01-2015
Messages: 1001
La hordeMalevolent Raveners

Re: Immersion d’un Noob dans le vis-à-vis [partie 3 : La lutèce]

Dommage pour le bonze!
Jolie CR, je l ai vécu avec toi!


"La chance c'est pour les débutants"
"Maudit un jour, maudit toujours"
"La maturité de l'homme est d'avoir retrouvé le sérieux qu'on avait au jeu quand on était enfant." Alain Damasio

Hors ligne

 

#3 21-09-2018 10:58:54

lepropre
Arbitre
Lieu: Issy les moulineaux
Date d'inscription: 07-07-2011
Messages: 3376
Cirque de rhumNemosus Corsaires

Re: Immersion d’un Noob dans le vis-à-vis [partie 3 : La lutèce]

Mazette encore du bon compte rendu.
Bien contant de t'affronter en J3 même si tu joues des nains qui puent.


Je n'ai jamais vraiment perdu un match dans ma carrière, j'ai juste manqué de temps certaines fois.

Hors ligne

 

#4 21-09-2018 11:05:53

Ankha
Champion
Date d'inscription: 20-07-2006
Messages: 400
Poetic lover

Re: Immersion d’un Noob dans le vis-à-vis [partie 3 : La lutèce]

Ashrame a écrit:

Eddie se tate, Eddie se méfie, Eddie sait bien que ses joueurs en ont envie … ils collent, ils viennent au contact comme des morpions sur le cul d’une none !

Bref, il a dit oui.

Hors ligne

 

#5 21-09-2018 14:20:59

Ashrame
Expérimenté
Date d'inscription: 29-04-2018
Messages: 56
Nains Descriptibles

Re: Immersion d’un Noob dans le vis-à-vis [partie 3 : La lutèce]

lepropre a écrit:

Mazette encore du bon compte rendu.
Bien contant de t'affronter en J3 même si tu joues des nains qui puent.

promis on les douchera une semaine avant !

Hors ligne

 

#6 25-09-2018 18:41:06

Ashrame
Expérimenté
Date d'inscription: 29-04-2018
Messages: 56
Nains Descriptibles

Re: Immersion d’un Noob dans le vis-à-vis [partie 3 : La lutèce]

Lutèce match 2

Les règles de la Lutèce sont claires, impitoyables : Une race ne peut pas être représentée plus de deux fois (voire trois en fonction du nombre de participants) ce qui permet un brassage des gènes et empêche la redondance des matchs.

C’est donc tout naturellement qu’après avoir rencontré des elfes noirs, je suis opposé pour mon deuxième match des elfes noirs !
Bon pour mon adversaire c’est complètement différent, après avoir rencontré des nains, il tombe sur des nains ! Trucage du président ? vaste complot des reptiliens ? pour l’instant  on en peut rien exclure …

Donc voila, quand on est nain on aime pas les elfes, parce que les oreilles pointues sont rapides, agiles, rusés et pour certains « pas si fragile ».
Après je m’interroge, je ne sais pas si c’est « normal » et qu’est ce que la normalité de toutes façons ? (oui, je sais que vous l’avez remarqué mais c’est une journée pendant laquelle je vais prendre des positions pas faciles,  dénoncer l’injustice, m’élever contre la faim dans le monde et condamner les guerres ! Je vais aussi aborder des principes philosophiques complexes)

Donc disais-je, je ne sais pas si cela est normal, mais tous mes matchs se sont passés de nuit contre des elfes gris ! Car comme on dit dans la mine : « la nuit tous les elfes sont gris ». Ceux là était même plutôt sombre pour des elfes gris de nuit, voire noir… Des elfes noirs… putain elles ne savent plus quoi inventer ces fourbasses d’oreilles pointues !

Mon deuxième match aura donc lieu contre les Furies4Blood de Lust4Blood, on retrouve une certaine cohérence tant orthographique que phonétique dans cette équipe. On aurait pu avoir des Furies4blood du coach Lust4bowl, ou l’inverse évidemment , mais pas des  Furies4Lust du coach blood4blood.  Mon adversaire est sympathique (alors oui tous mes adversaires seront sympathiques parce que le blood bowl est un jeu de gentlemen), après de longues discussions nous décidons d’un commun accord que je viendrai chez lui au bout de mon monde à droite, pour jouer. Pour être parfaitement transparent il était plus d’accord que moi ! Mais il m’a promis gîtes et couverts ce qui a achevé de me convaincre. Bon sur le site je me suis rendu compte, mais un peu tard qu’on jouais « à domicile »… autant dire qu’il m’a bien berné le fourbe, m’étonnes pas de ces oreilles pointues.

J’arrive de bonheur (car je suis joyeux ! tagada tsoin tsoin) , je ne me sens pas particulièrement tendu, les elfes noirs sont des plaies mais mes Nains Désirables ont du répondant ! Fort de mes 1 sortie le match précédent je sens que mon plan va se dérouler sans accroc ! Il est et reste  simple : « Gagner le Toss, recevoir la balle, le défoncer pour m’assurer une deuxième mi-temps tranquille et gagner 2-0 ». Un plan simple car robuste, robuste parceque… bon vous connaissez déjà la fin !
Sur le terrain il pleut ce qui est étrange vu qu’il faisait un grand soleil lorsque je suis arrivé… la faute, selon mon adversaire, au réchauffement climatique … j’ai du mal à y croire mais je lâche un « y’a plus de saison » poli.

Conformément à mon plan : je gagne le toss ! haahahahahahahah ! normal c’était le plan, je me sens diabolique, mais la pluie me fait douter ! mon plan ne me semble plus aussi bon. Des nains sous la pluie c’est un peu comme des teckels dans une flaque de boue : ça s’agite, ça dérape, ça pue le chien mouillé mais surtout ça fait beaucoup, mais alors beaucoup moins peur !

Je leur donne donc la balle  espérant une éclaircie en deuxième mi-temps ! Je m’assoie sur mon banc et me rend compte qu’un coach étourdi y a oublié une petite cassette remplie d’or sur laquelle est marqué en lettre dactylographier : « trézor de guère ». Lust trouve la même chose.
On se regarde, on se serre la main, on se souhaite bon match, l’ambiance est bonne, pour l’instant !
Je place mes joueurs en défense, mon placement est symétrique, il y a une certaine poésie mathématique à voir ce placement en pot de chambre. Lust se place aussi. Perturbé par ce qu’il pense être mon gardeux et qui n’est en réalité que Quiproquo le ¾ qui porte (trop) bien son nom, il inverse ses joueurs plaçant ses blitzeurs en soutiens et non en frappeur.

Méli, mon coureur n°1, botte avec une précision chirurgicale, la balle tombe (presque) là où il avait visé ! pas forcément ou je voulais qu’elle tombe, mais bon. Echaudé par la pluie,  et pas à une contradiction prêt, les elfes noirs encadrent la balle pour la sécuriser. Ils s’échinent ensuite à frapper et là c’est la punition ! L’orgueilleux ¾ crâne (et entrepox crane) et échoue lamentablement (relance) puis son collègue encore plus prétentieux double crâne et s’effondre !

La situation se complique déjà mais mes nains ni assez rapide, ni assez agile ne tenteront pas d’aller chercher la balle. On décide d’appliquer notre stratégie : la persuasion percussive. Là ou un bon argument comme « donne moi la balle pour que je gagne » peut se heurter à un mur d’incompréhension, voire à de fortes objections, un bon coup dans la gueule permet de débloquer bien des situations. On applique le principe une fois, deux fois, trois fois, quatre fois … parce qu’on aime partager et qu’on veut convaincre ! Méli veut tellement convaincre qu’emporter par son enthousiasme contagieux il marche à pied joint sur le ¾ prétentieux le blessant dès le tour 1 !
Mais dans l’ombre l’arbitre rode (saloprie de gobelin !!!). Il gesticule, et semble chercher quelque chose dans son gilet… le temps suspend son vol , un sifflet ? un carton ? une tomate ? Je ne tiens pas à le savoir, ni une, ni deux, ni même trois, je me dirige vers l’arbitre et lui donne la cassette. Les yeux du gob s’illumine, un sourire mauvais s’affiche sur son faciès peu amène. Il regarde la boite, semble la reconnaitre … l’ouvre avec une étonnante dextérité et sourit et lâche : « je vois que vous avez retrouvé ma cassette ! merci ». Il n’accepte pas le pot de vin… enfin si, il l’accepte, mais expulse quand même le joueur contrevenant aux règles les plus élémentaires du « bon » arbitre.
10-10, un ¾ out et un coureur nain… l’échange n’est pas à mon avantage et pourtant je souris ! les elfes se regroupe, rompent les rangs et chargent. Pendant 4 tours je m’efforcerai à les repousser sur la gauche essayant d’endiguer les fuites de ma défense en panier percé.

Je frappe, je colle, je frappe, je colle, mon adversaire lui pratique l’art de l’esquive comprendre il esquive quand il peut ou se relève. On se met au diapason du temps, les coups pleuvent, mais les armures tiennent encore et toujours. De son coté avec une seule relance et 3 à 6 esquives par tour mon adversaire ne rate rien défiant mes nains et les statistiques élémentaires. Je sens le vent tourné, d’un positionnement favorable, je suis en train de me faire contourner. La furie, qui ressemble à s’y méprendre à un héro nordique, ce qui expliquerait, soit dit en passant, pourquoi la race est en train de s’éteindre, s’élance seule. Enfin seule … non les noirauds se positionnent pour empêcher toutes incursions.

Je regarde si par un push push astucieux je peux aller la frapper, mais il me faudrait deux frappes, une esquive 4+ deux gfi … le prix me semble exorbitant. Je choisi de blitzer le dernier rempart elfe pour aller la coller et la forcer à tenter des jets. Mon Tueur s’élance et se heurte à un adversaire inflexible, imperturbable...
Devant l’échec de ma tentative j’amène un ¾ derrière sa furie, au contact et je m’en remets à Nuffle. La prière est courte, lapidaire : « Nuffle, faut qu’il y ait un rattrapage ! il a pas fait un putain de 1 dans toute la mi-temps ça serait bien qu’il rattrape… niveau statistique tout ça … merci». Vous l’aurez compris, il faudrait deux 1 pour qu’il se rate, l’espoir est faible, les stats contre moi. 1 chance sur 36 soit deux fois plus de chance que la sortie de mon coureur en première.

Lust4blood lance le dé qui roule, le temps s’arrête, j’entends la musique de westworld  résonner dans ma tête … je me demande pourquoi … est-ce un signe ? une bonne nouvelle ?
4 … ha non c’était annonciateur du td … je lâche un flute zut bien placé qui ébranle mon adversaire étonné par mon langage fleurit. Le retour à la réalité est dur, très dur. Il pleut, je suis trempé (de sueur), J’ai encaissé un td tour 6 et je deviens fou, j’entends encore et toujours la musique…
Mon adversaire place ses joueurs pour défendre. L’heure est à la révolte, je sonne le tocsin, mes joueurs doivent être prêt, il ne faut pas se rater.

La défense est profonde, ça m’arrange. J’ai besoin de profondeur. La musique s’arrête et je me rends compte qu’en fait j’entendais l’ordi du voisin. Je me sens rassuré. La balle tombe devant Mélo (l’autre coureur en l’absence de Méli, mais bon rassurez vous confondre Méli /Mélo c’est habituel). On recommence à distribuer des tartes, gratos et on avance. Mélo à la main ferme, et ramasse la balle du premier coup ! hahaahahah !
Les efles nous encercle, ou presque laissant un boulevard sur gauche ! on peut le faire, on va le faire ! le td n’a jamais été aussi prêt, il me faut de la réussite et 3 gfi ! ou alors 3 gfi et je laisse la réussite à coté, comme vous voulez.
Le coureur s’élance et le dé se lance … 1 … DAMNED !!!! je peste et je relance et je repeste, mais je ne peux pas rerelancer … fin de l’offensive naine ! c’est dommage mais c’est comme ça le blood bowl !

Pour être parfaitement honnête le TD n’était pas fait , mais la probabilité augmentait (très ) fortement. Mon adversaire est désolé pour moi … il éprouve de la compassion … quelle horreur ! L’humiliation est totale, il faut laver l’affront dans le sang… j’entonne un silencieux « allons enfants de la patrie l’étendard sanglant est levé » et je place mon équipe pour leur faire du mal !

La deuxième mi-temps commence bien, mes deux Kos reviennent ! on sera 10 contre 10 , je respire un peu. La chance est en train de tourner ! Nuffle m’a entendu, mais a juste mis un peu (trop) de temps à réagir …
Mon adversaire lance les dés et c’est la météo qui s’en trouve bouleversée ! Je souris, mon plan aura été presque parfait ! Avec l’évènement météo mon moral s’améliore. La météo passe donc de pluie à pluie … parfois j’ai l’impression que Nuffle à un sens de l’humour très particulier et qu’il se fout quand même  pas mal de ma gueule …
A la guerre comme à la guerre, et au blood bowl comme au blood bowl ! On se place et on frappe, on ramasse la balle en deux temps et on avance. Un peu à gauche, un peu à droite, on s’enfonce, lentement. Mon adversaire joue bien mais sa stratégie est coûteuse, il perd deux ¾ coup sur coup. Tour 13, il s’engage un peu (trop) à droite pour aller chercher mon tueur rigolo, et laisse son aile gauche dégarnie. Je souris intérieurement mais constate avec horreur que les blitzer EN tapent fort, très fort. Le Pti Calciné, celui la même qui avait laché la balle le match précédent sous les vivats d’Eddie, lâche définitivement sa caméra et nous sort son dernier calembour en devenant celui qui n’a plus le ciné … comme tout bon réalisateur il meurt dignement sur scène sans un mot, sans un soupir.

Je profite de l’aubaine pour me recentrer sur la gauche, oui bon, on peut se recentrer sur un coté… mais ma défense est un peu écartée, c’est le signal que Lust attendait. Sa furie s’élance, traverse mes lignes (esquive 4+) et vient chercher mon porteur avec 2 gfi… ca me rappelle étrangement l’action que je n’ai pas tenté en première … Décidément Nuffle est un farceur. Elle frappe à un dé : crâne … puis relance, repousse et se retrouve à frapper à deux dés… contre ! C’est la flèche que je dois prendre. Elle m’a repoussée de deux cases. Je dois au moins avancer de trois cases pour pouvoir marquer, mais voila, je suis collé de toutes parts…

Le stress monte encore d’un cran, voire de deux … je me sens tressaillir … l’absence de nourriture se fait sentir, mon estomac gronde. Je repense en boucle au match précédent… tours 16 … deux gfis, deux 1… Je tente une défense à la va comme je te pousse, je place mes joueurs pour protéger mon porteur et le gardeux pour ne laisser qu’un block à deux contres à mon adversaire.

Je finis l’action par une esquive 4+ dans le but de piétiner un joueur au sol et de fermer ma cage définitivement ! je double rate … damned … sous l’½il goguenard de mon adversaire qui ne comprends pas mon geste !
S’il lui apparait normal d’être venu frapper mon porteur avec une esquive 4+ de la furie il trouve aussi normal qu’un nain n’y arrive pas. Je ne pas lui en vouloir, un elfe ca esquive, un nain ça frappe et puis c’est tout ! Bon dans ce match les elfes ont esquivé et frappé comme des mules et nous on a encaissé comme des barriques encaissant 2 ko et 2 blessés contre deux blessés…

Je suis tendu, mais Lust4blood a besoin de ses joueurs pour nous empêcher de passer ! pour marquer je dois maintenant bloquer trois fois, et tenter deux gfis. C’est 63% de chance en première intention et 90% au total. Je ne suis quand même pas serein, serein je ne vois rien venir ! Je demande à mes joueurs de faire leur putain de boulot ! je les paye grassement pour ça ! Je demande donc aux bloqueurs de bloquer, au blitzer de blitzer et au coureur de courer ! ha non de courir pardon ! deux trois quart soit à peu près 3/2 tombent sur le sol, la furie prend une quatrième beigne dans ce match comme ça, pour l’endurcir un peu et la rendre plus forte Mélo s’élance, il court comme si sa vie en dépendait ! Après son cuisant échec, en première mi temps, il sait que sa place dans l’équipe est en jeu. Mais bon, il court il court le nabot, fait un pas supplémentaire, puis un autre… c’est l’égalisation !

OUHOUHOUHOUHOUHOUHOUHOU ! je suis content. Fatigué, mais heureux. Ma tête tourne légèrement, j’accuse le coup. Je place mes joueurs pour un dernier tour de baffe. Je suis confiant, trois frappes, ca devrait l’faire ! mais c’était sans compter sur les blitzers adverses qui frappent vraiment très, très , très fort… 6+6 sur la première armure : bim une persistante. 6+6 sur l’armure suivante, c’est la débandade … mon adversaire est déjà à 3 6+6 sur le match, ce qui est exceptionnel ! Moi j’ai pris les 1+1, j’en ai fait à peu près autant que ce soit sur gfi ou sur armure adverse wink !
Le dernier block ne donnera rien et l’ultime passe ratée ! hahahaahahah !

Bilan du match : on est tombé contre un adversaire fourbe, qui joue bien mieux qu’il ne le laisse entendre ! (il a commencé par dire que c’était le pire joueur de la ligue … si c’est le cas je vais bientôt le détroner !!!), qui m’a affamé pour mieux me contrer ! Le bougre !
Deux blessés graves (car oui un mort c’est une blessure grave), une expulsion contre deux blessés légers un par piétinement l’autre par bourrade amicale !
1 td partout, une passe réussie sous la pluie et un jdm de chaque coté qui permet de donner deux montées de niveau chez mon adversaire et une seule chez moi !
Je lance fébrilement les dés et Mélo (td + jdm) fait 5+5, j’hésite… 8 de mv chez un nain c’est bien ! esquive c’est vraiment intéressant… je choisis esquive !

Mon adversaire lance ses dés pour sa furie … 6+6 !!! l’enc… encore ce satané 6+6 ! je dirais bien ses dés sont truqués mais vu qu’il n’a jamais lancé les même… c’est pas bien crédible ! je souhaite bien du courage a mes adversaires ! alors oui je l’ai endurci la bougresse ! mais je ne pensais pas en avoir fait une mutante… apres quand on voit la fig on comprend !  Non non non ne me remercié pas ! c’est cadeau les gars, vous allez bien vous amuser big_smile

Mon prochain match sera contre Monsieur LePropre et son cirque de gobelin ! Comme toujours cette race qui met de l’aléa et de la gaieté dans tous ses matchs va apporter son lot de questions et d’interrogations au nombre desquels :
Est-ce que monsieur Le Propre joue sale, ce qui serait paradoxalement amusant !
Ou encore Peut-on être solitaire à deux ? épineuse question car qui ne sait peupler sa solitude, ne peut être seul dans une foule affairée !

Hors ligne

 

#7 25-09-2018 19:01:00

cosius
Star
Date d'inscription: 21-07-2006
Messages: 1050
Parnassian Warriors

Re: Immersion d’un Noob dans le vis-à-vis [partie 3 : La lutèce]

Donc ça ce sont les compte-rendus quand tu perds ou fais match nul... Je suis assez impatient de lire ceux où tu gagnes. Enfin, sachant que tu joues lepropre et ses gobs au prochain match, je ne devrais pas attendre trop longtemps mrgreen


Cette année, j'arrête de jouer aux dés, je commence à jouer à Blood Bowl... ou pas !

Hors ligne

 

#8 25-09-2018 19:11:57

Skarlan
Star
Lieu: Asnières
Date d'inscription: 16-01-2015
Messages: 1001
La hordeMalevolent Raveners

Re: Immersion d’un Noob dans le vis-à-vis [partie 3 : La lutèce]

Très très bon, et en plus tu te renouvelles! GG!


"La chance c'est pour les débutants"
"Maudit un jour, maudit toujours"
"La maturité de l'homme est d'avoir retrouvé le sérieux qu'on avait au jeu quand on était enfant." Alain Damasio

Hors ligne

 

#9 25-09-2018 20:35:00

nicap
Commissaires
Date d'inscription: 15-09-2005
Messages: 1369
Priapus Sacerdotum Gladiatores

Re: Immersion d’un Noob dans le vis-à-vis [partie 3 : La lutèce]

excellent lx j'attends le prochain avec impatience!

Hors ligne

 

#10 26-09-2018 09:34:40

lepropre
Arbitre
Lieu: Issy les moulineaux
Date d'inscription: 07-07-2011
Messages: 3376
Cirque de rhumNemosus Corsaires

Re: Immersion d’un Noob dans le vis-à-vis [partie 3 : La lutèce]

Cela va être un plaisir que de te montrer de quel bois se chauffent mes Gobelins.
Et certainement de t'offrir ta première victoire.


Je n'ai jamais vraiment perdu un match dans ma carrière, j'ai juste manqué de temps certaines fois.

Hors ligne

 

#11 26-09-2018 09:55:33

Duda
Star
Date d'inscription: 15-01-2007
Messages: 954
Real BoitarDEATHCLAWS

Re: Immersion d’un Noob dans le vis-à-vis [partie 3 : La lutèce]

Dis donc, c'est ouachemen' bien !


Pourquoi les Nains ont la bière et les Elfes la magie ?
Parce que les Nains ont choisi en premier...

Hors ligne

 

#12 26-09-2018 16:41:47

Ashrame
Expérimenté
Date d'inscription: 29-04-2018
Messages: 56
Nains Descriptibles

Re: Immersion d’un Noob dans le vis-à-vis [partie 3 : La lutèce]

lepropre a écrit:

Cela va être un plaisir que de te montrer de quel bois se chauffent mes Gobelins.
Et certainement de t'offrir ta première victoire.

t'as battu un nain saligot !
et tu vas fouler comme un porcas ! Alors bon ca va être complexe tout ca !

Hors ligne

 

#13 26-09-2018 16:48:48

lepropre
Arbitre
Lieu: Issy les moulineaux
Date d'inscription: 07-07-2011
Messages: 3376
Cirque de rhumNemosus Corsaires

Re: Immersion d’un Noob dans le vis-à-vis [partie 3 : La lutèce]

Oui enfin :
Tacle VS Esquive
9 d'armure VS 7 et Minus
Ca risque d'être plus compliqué dans un sens que dans l'autre

.
M'enfin soyons clair.
J'ai toujours pas réussi à faire une sortie sur agression et c'est pas faute d'avoir essayé donc je ne dirais pas non à une grande première.

M'enfin pour agresser faut avoir un adversaire à terre et être soit même debout.
En fin de première mi temps contre tes compatriotes c'était plus trop possible.


Je n'ai jamais vraiment perdu un match dans ma carrière, j'ai juste manqué de temps certaines fois.

Hors ligne

 

#14 26-09-2018 17:23:28

Ashrame
Expérimenté
Date d'inscription: 29-04-2018
Messages: 56
Nains Descriptibles

Re: Immersion d’un Noob dans le vis-à-vis [partie 3 : La lutèce]

tu t'enleves la pression smile

Hors ligne

 

#15 26-09-2018 17:27:46

lepropre
Arbitre
Lieu: Issy les moulineaux
Date d'inscription: 07-07-2011
Messages: 3376
Cirque de rhumNemosus Corsaires

Re: Immersion d’un Noob dans le vis-à-vis [partie 3 : La lutèce]

La pression est revenue à la Waaagh et je l'aurais mais dans mon verre.


Je n'ai jamais vraiment perdu un match dans ma carrière, j'ai juste manqué de temps certaines fois.

Hors ligne

 

#16 26-09-2018 17:44:24

Skarlan
Star
Lieu: Asnières
Date d'inscription: 16-01-2015
Messages: 1001
La hordeMalevolent Raveners

Re: Immersion d’un Noob dans le vis-à-vis [partie 3 : La lutèce]

lepropre a écrit:

La pression est revenue à la Waaagh et je l'aurais mais dans mon verre.

enfin une nouvelle intéressante!  Smiley 064


"La chance c'est pour les débutants"
"Maudit un jour, maudit toujours"
"La maturité de l'homme est d'avoir retrouvé le sérieux qu'on avait au jeu quand on était enfant." Alain Damasio

Hors ligne

 

#17 26-09-2018 18:46:47

Ashrame
Expérimenté
Date d'inscription: 29-04-2018
Messages: 56
Nains Descriptibles

Re: Immersion d’un Noob dans le vis-à-vis [partie 3 : La lutèce]

Rahhh voilà qui est bien parlé smile

Hors ligne

 

#18 20-10-2018 16:50:18

Ashrame
Expérimenté
Date d'inscription: 29-04-2018
Messages: 56
Nains Descriptibles

Re: Immersion d’un Noob dans le vis-à-vis [partie 3 : La lutèce]

Alors voilà, j’en suis désolé mais en ce moment je n’ai pas le temps. Enfin j’ai l’impression de ne pas avoir le temps. Impression de pas avoir le temps de faire mes matchs, impression de pas avoir le temps de faire mes comptes rendus, impression de pas avoir le temps de participer au forum…

Et quand on joue nains et qu’on n’a pas le temps c’est qu’on est désaccordé, pas dans le rythme, discordant en un mot commençant : On passe à côté de la vraie thématique en confondant Pâle Temps ou Pas le temps, ce qui revient un peu au même, et Passe Temps, le célèbre nain coureur de fort boyard (parait qu’il ne court pas tout le temps ailleurs).
Fort de ce constat je me suis ménagé du temps sur mon temps de ménage justement, profitant de l’absence de mon dragon d’appartement pour reprendre le cours (ou le court si je reste dans la thématique naine) de mon expérience blood bowlistique vis-à-viste !

Après avoir participé à l’octogone, un petit tournois lyonnais (j’aime bien les tournois lyonnais) dont vous pourrez trouvez le (trop long) résumé ici : http://teamfrancebb.positifforum.com/t5 … tobre-2018 j’étais fin prêt à mon match contre des Gobs.

Eddy m’avait prévenu : « A la Lutèce, t’as des coachs et t’as des peintres » , mais il ne m’avait jamais parlé de clowns…

J’ai donc affronté mes peurs les plus sombres pour m’engager sur une voie inconnue : mon premier match contre « Le Cirque de Rhum » des gobelins rigolos. Alors c’est toujours un sentiment étrange que de jouer contre des Gobs, c’est une équipe faible en apparence mais avec un potentiel de destruction tout bonnement impressionnant !
Une tronçonneuse, un boulet avec des chaines, la précision est importante parce que des boulets dans l’équipe t’en as beaucoup … Un jongleur avec bombes , un fan de chute (pas si) libre, une saloprie d’OOligan dont la présence rebuterait toute velléité de jeu de passe et deux trolls !

Outre ce potentiel, les forains sont nombreux (14) et pourraient profiter de leur (sur)nombre pour nous faire tâter du crampon.

Mon adversaire présente de plus un bilan parfait : une victoire contre un nain (sic) et un nul contre des amazones, les deux races les plus compliquées à jouer pour des gobelins. Si Perdre n’est malheureusement jamais une option, perdre contre des gobelins c’est en plus porter un grand L sur le front pour toute la saison. Je suis nouveau et je ne peux décemment pas perdre avec des nains contre des gobelins. Non je ne peux pas … J’ai la pression et l’impression, parce que je suis quelqu’un de redondant, que ce match n’est qu’une somme d’emmerdes grandissantes. Si je gagne, c’est normal, si je perds je suis marqué…  pffff

J’arrive de bonne heure et oh joie oh bonheur, mon adversaire aussi ! J’apprends que ce soir, c’est un multiplexe … je connais le mode tournois, pas celui des multiplexes de la lutèce. C’est marrant…

Avant le match j’avais deux questions :

-    Est-ce que monsieur Le Propre joue sale, ce qui serait paradoxalement amusant !
Et
-     Peut-on être solitaire à deux ? épineuse question car qui ne sait peupler sa solitude, ne peut être seul dans une foule affairée !

Le Propre gagne le toss et choisi de recevoir la balle ! Je le vois discuter avec un autre coach. Un vieux à la sale trogne… un certain Fink Da Fixer! Le genre de petite fouine dégueulasse qui va se mettre bien avec l’arbitre et de le faire changer d’avis une fois sur trois. Le genre de parasite capable de fournir, grâce à son charisme le boulot de trois assistants. Un putain d’appui ! J’entre sur le terrain résigné, tête basse. Deux fois déjà que je joue en lutèce et je suis toujours tellement énigmatique ou insignifiant que le public m’ignore. Il ne préfère pas mon adversaire hein, il ne choisit tout simplement pas, parce qu’il ne me voit pas, ou ne comprend pas qu’il faut choisir … enfin bref on fait toujours nul sur les jets de pop !
Mais là, le monsieur loyal du Cirque de Rhum ne peut s’empêcher de m’introduire bruyamment (en tout bien tout honneur je vous rassure). La foule exulte, elle prend corps et âmes parti pour ce petit qui se dresse fièrement sur la route du vainqueur de la chocolate ! oui monsieur ! Le regain d’intérêt me redonne aussi des couleurs !

L’objectif de LePropre est clair : marquer vite et me pourrir pendant ce qu’on pourrait appeler le reste du match, ce qui peut être long, très long. Le deltaplane est au sol, on l’appellera donc le Deltamarche à ne pas confondre avec Olivier Delamarche le prophète de malheur conspirationniste qui sévissait sur les ondes de BFM business. La balle s’élève et retombe assez loin sur le terrain. Trop loin pour assurer une transmission / lancé d’Il Mago, dont le prénom comme vous le savez et si vous l’ignorez eh bien je vais vous le dire est : Bertrand ! Bha oui… Bertrand, on choisit pas forcément son prénom mais on comprend facilement que quand on nait gob et que vos parents vous détestent tant qu’il vous appelle Bertrand, bah on prend un nom de scène : « Il Mago »! Le Delta… Bertrand pardon…marche donc au sol et le risque lui plane sur mes joueurs… Les trolls annoncent la distribution gratos de beigne fourrée à la châtaigne. Il cogne, et comme on dit chez nous : ils cognent durs putain. Première frappe, première sortie … un solitaire… Je sens couler dans mon dos un goute humide, glaciale. Je frissonne de déception ! Je pensais qu’un gars qui joue gob, capable de tout mais ça ? sérieux quoi… Monsieur LePropre qui semblait pourtant être un progressiste amoureux du bon mot et des expériences nouvelles, ruine, en même pas un tour, l’expérience d’une vie, le test inédit de la solitude partagée. Mes solitaires se retrouvent seuls ! Un dans la fosse l’autre sur la loss…
Je me tâte à partir. C’est bon quoi, si c’est pour foutre le bordel et m’empêcher de tester qu’est ce que je veux, c’est pas la peine. Le blood bowl c’est un fête quoi ! J’hésite à retourner à la zumba tellement je suis contrarié, mais comme tout bon coach de blood bowl : je serre les dents et je m’accroche.

Le premier tour gob est absolument parfait : ramassage tranquilou bilou, frappage et marquage efficace… même le boulet joue son rôle en ratant son adversaire directe trois fois… J’entends les prémisses d’une vieille chanson qui en ce lieu me semble irréel.

« Emporté par la fougue, qui le draine et l’entraine dans d’étrange cabriole de ci, de la … ». Le jongleur jette une boule de feu sur mes joueurs et en sèche un artificiellement. C’est assez étrange de se rendre compte, à postériori qu’on s’est fait empapaouté par des gobs… non en fait c’est encore plus étrange de dire cette phrase, l’essence même du jeu gob étant l’empapaoutage …  La passe était courte (+0) et l’ag du jongleur 3, c’est donc sur un 4+ que la balle devait arriver là où elle devait arriver ! Mon adversaire à fait 4, donc tout va bien, enfin pour lui, enfin non … ce n’est que le tour d’après, lorsqu’il tentera une passe rapide qui devrait être, selon tout vraisemblance réussie sur un 3+, que j’ai tiqué. Un gob qui réussit sur une passe 3+ ça m’a fait réagir … Oh les cons, on a oublié le modificateur -1 dû au minus …

Mais bon, en même temps mon adversaire n’était pas Lecarré, c’était Lepropre !

Bon c’est à mon tour de lui rendre la pareille. Je demande à mes nains de la jouer finement, et je commence donc par frapper, et frapper encore ! par un petit jeu de push push je fais reculer le Delta, une case derrière les trolls. Faudrait voir à pas me prendre pour un perdreau de l’année (ceci est un communiqué de l’association de Promotion et de Réhabilitation  des Expressions Désuètes ou PRED ! ). Arrive le moment, délicat, du « qu’est ce que je vais foutre de ce putain de boulet de merde » ou encore « comment je vais m’en sortir bordel ». Je tente la seule chose qu’il m’est donné de tenter : un blocage deux dés contres, double pow… sortie KO… on revient à 10 contre 10 !

Tentative de passe du bombardier, retoquée et ratée, suivi du découpage à la tronçonneuse d’un joueur au sol : c’est fait, les gobs ne cherchent pas à avancer vraiment, ils veulent faire valoir leur avantage compétitif pour réduire drastiquement mon cheptel et bien se placer pour la prochain mi-temps. Le delta a récupéré la balle.
Je ne suis pas au mieux, mais c’est pas un drame non plus. Je décide de coller la pression et d’aller saluer la tronçonneuse qui sort KO…

Sans ses deux armes (pas si) secrètes Le propre sait qu’il doit se hâter ! s’il dégage son troll, il va pouvoir laisser Bertrand, le delta en plastic reprendre son plus grand tube : Bertrand se tourne et commence à se déhancher en poussant des petits « HOUhouHOUhou »

« Wam! Bam!
le OOligan, splatch
Gît sur la ligne
A bouffé sa langue
En tentant de blocker
Quant à moi
Peu dormi, vidé, brimé

J'ai dû m’planquer derrière un troll
Hou ! Hou ! Hou ! Hou !
Comme un indien dans son igloo

Ca plane pour moi
Ca plane pour moi
Ca plane pour moi moi moi moi moi
Ca plane pour moi
Hou ! Hou ! Hou ! Hou !
Ca plane pour moi »

Allez hop ! Le nabot blitz 
Quel panard !
Quelle vibration !
De s'faire fracasse
Sur le paillasson
Limé, ruiné, vidé, comblé
houhouhouhou
Ca plane pour moi.......

Allez hop t'occupes t'inquiètes
La balle je vais la garder 
HEYYYY touche pas à ma planète…
It's not today que la balle  me tombera
Des mains
Et que l'alcool me manquera
Hou hou hou hou Ca plane pour moi

Allez hop il a flashé, l’enculé
La balle est tombée,
Il l’a en plus récupéré,
Avant d’se barrer
Enfin c'est la merde, il a tout cassé
mon barda est bon a jeté
Je suis évacué
Comme un grand connard houhouhouhou
Les pieds devant …
Ca pllaaaaannne pour moi houhouhouhou »

Comme vous l’aurez compris, la balle retombe sur le blockeur nain qui la récupère et part loin, très loin ! ni les deux dés contre (un), ni même les tentatives adroites de ralentir la course de mon super champion ne déboucheront sur quelque chose de concluant !
1-0    tour 8 … tout cela s’annonce bien !

En deuxième mi temps, devant l’absence, compréhensible de clowns qualifiés se sont les trolls qui s’y collent avec succès à base de 1 relancé (solitaire) 4 pour refaire 1 ensuite ! Adepte du comique de répétition LePropre nous jouera ce sketch avec succès pas moins de 4 fois sous les vivats d’une foule habituée à ses pitreries !
Une fois le Cirque du Rhum tentera de mettre au sol le porteur à deux dés contre : Pow / Pushpow… LePropre exulte, laissant la frustration s’envoler avant de se rendre compte que le porteur n’était autre que Mélo (le coureur esquiveur) … quand ça veut pas …

2-0    tour 5, il reste 4 tours à mon adversaire pour sauver l’honneur et là encore, c’est le drame… je parviens à récupérer la balle sur une énième foirades des gobs qui râtent tellement que ça en devient gênant. Méli mon autre coureur récupère la balle et tente de partir seul devant … je place un autre joueur en position et j’encadre comme je peux mon coureur.
On a beaucoup parlé des clowns de l’équipe,  et pour cause, mais il y a aussi de bons joueurs chez les Rhum : des saltimbanques, des jongleurs, des sauteurs, des esquiveurs ! En quelques jets ils sèchent mon porteur… mais la balle est sur le chemin du TD ! il ne me reste qu’un tour pour marquer et 9 cases à parcourir pour mon blitzer… Je regarde un peu groggy, il me semble que le td est possible, mais j’ai du mal à la voir … je mets du temps, mais Le Propre toujours TRES FAIR et très agréable, alors oui je n’en ai pas parlé, mais c’est une crème et jouer contre un joueur comme lui c’est extrêmement agréable…. Je teste mentalement plusieurs trucs, qui ne passent pas… Je suis agacé, je sens que c’est possible, mais je ne le vois pas … quand soudain … je prends le problème de l’autre coté et je trouve ! Un push push magique, franchement si j’arrive à marquer comme ça, je peux rentrer chez moi heureux ! Je push une fois, deux fois (à trois dés), alors normalement j’ai fait un push pow et LePropre fair accepte d’utiliser esquive, il veut voir si ca peut réussir !
Je dois maintenant faire un choix : esquive 4+ ou block 1 dé sur le troll pour le mettre en sol et pas d’esquive !

Je choisi de blocker le troll pour pouvoir blitzer ensuite et tenter le ramassage + 2gfi, mais je flèche … je dois relancer , car je dois vraiment mettre au sol … et je crane (oui je suis comme ca je crane même quand je ne réussis pas ! )

2-0 score final

Je repars fatigué, mais content. 1ère victoire en 3 matchs contre des gobs et je suis content …
Prochaine étape ? des Hauts Elfes ! oui monsieur, des bien nés qui s’la pète !

Dernière modification par Ashrame (20-10-2018 16:51:46)

Hors ligne

 

#19 20-10-2018 17:44:10

lepropre
Arbitre
Lieu: Issy les moulineaux
Date d'inscription: 07-07-2011
Messages: 3376
Cirque de rhumNemosus Corsaires

Re: Immersion d’un Noob dans le vis-à-vis [partie 3 : La lutèce]

Ton push push final était quand même très bien pensé.
Fallait le pousser jusqu'au bout !
Et puis ça m'a évité une sortie de plus sur un gob mrgreenmrgreen


Je n'ai jamais vraiment perdu un match dans ma carrière, j'ai juste manqué de temps certaines fois.

Hors ligne

 

#20 20-10-2018 22:56:57

Skarlan
Star
Lieu: Asnières
Date d'inscription: 16-01-2015
Messages: 1001
La hordeMalevolent Raveners

Re: Immersion d’un Noob dans le vis-à-vis [partie 3 : La lutèce]

Nice CR!
J ai hâte de lire la suite smile


"La chance c'est pour les débutants"
"Maudit un jour, maudit toujours"
"La maturité de l'homme est d'avoir retrouvé le sérieux qu'on avait au jeu quand on était enfant." Alain Damasio

Hors ligne

 

#21 07-11-2018 18:17:31

Ashrame
Expérimenté
Date d'inscription: 29-04-2018
Messages: 56
Nains Descriptibles

Re: Immersion d’un Noob dans le vis-à-vis [partie 3 : La lutèce]

Déjà deux mois que je me suis engagé sur la voie du vis-à-vis, deux mois de rêve, d’ambition et de retour plus dur à la réalité.
Deux mois de rencontre et de partage, riche en émotions et en découvertes.

Après deux elfes noirs, un gob, la suite logique aurait voulu que je sombre encore et toujours plus profondément dans les bas fonds en affrontant des … bas fonds justement. Mais il est une règle inaliénable, presque fondamentale dans la vie d’un coach et de son équipe  qui veut que parfois vous ne tombiez pas plus bas, mais que votre adversaire soit au dessus, tellement supérieur qu’il finisse par vous rabaisser. C’est une chute immobile relative, le concept n’est pas simple hein, mais d’une cruelle vérité.

Mes adversaires pour la J4 n’étaient donc pas des bas fonds, mais des biens nés ! Dommage…
Les biens nés c’est un peu le croquemitaine des nains débutants. Ils sont rapides , ils sont agiles et beaucoup trop résistants…

Après une rapide discussion avec mon futur adversaire le rendez vous est pris à la Waaagh ! J’aime bien la Waaagh, le staff est cool, le lieu sympa et l’ambiance … l’ambiance ressemble un peu à celle des tournois ! Toute cette énergie, cette effervescence …
On a de la chance, ce soir c’est mutiplexe comprendre 4 matchs de blood bowl auront lieu en même temps !!!
On va pouvoir échanger, zieuter les  figs plus ou moins bien peintes, apprendre …

Nous nous installons et quelque chose me chiffone. Je regarde mon adversaire, il me regarde, je le regarde… sa voix m’est familière ! Je regarde son équipe, leur teint hâlé, leurs regards mauvais, je peux percevoir une certaine perversion… mais surtout ils me sont étrangement familiers. Je regarde le terrain et là rien, c’est un terrain classique made in lutèce ! (les terrains les plus solides et les plus confortables, vous pouvez les trouver et les acheter sur le site pour une somme modique, ils font le plaisir des petits comme des grands !)

J’ai une mauvaise impression. Comme dirait l’inspecteur gadget : « y’a un truc pas net » !
Je reregarde les joueurs, c’est le genre de joueurs louches, un peu basanés, j’ai un sixième sens pour reconnaitre les gars louchent moi ! alors ceux là ils étaient pas franchement louche, mais ils étaient franchement basanés. L’un d’eux ressemble même à s’y méprendre à un orc. Je fais part de ma surprise à Kral (c’est le nom de mon adversaire pour ceux qui suivent pas) qui commence à transpirer, il baragouine un truc bizarre sur des elfes noirs qu’auraient perdu leur licence et sur une chirurgie plastique ratée qui donnerait à certains joueurs un aspect peu différent…
Je suis pas duc ! heu non je ne suis pas dupe, note je ne suis pas duc non plus ! je ne suis pas grand-chose en fait. Bref je m’en remets à l’arbitre qui demande au joueur vert de sortir mais laisse les autres oreilles pointues sur le terrain.

Je gagne le Toss et je choisi, à la surprise générale (celle de mon adversaire et la mienne) de laisser l’elfe engager ! Alors oui c’est une stratégie qui peut paraitre étrange voire suicidaire, mais j’ai un plan, un plan simple et robuste, rob …ah merde je crois que je vous l’ai déjà faite celle là. Je radote en à peine 4 commentaires de match, c’est pas bon ça…
Donc mon plan est, à la virgule près, le même que les autres fois : On s'énerve pas, on les aborde, on les égorge, on les étripe, on les massacre et on les coule… La routine habituelle quoi !  J’aime ce plan, parce que c’est un plan simple et quand vous coachez des joueurs raz moquette dans tous les sens du terme, bahhh vous privilégiez la simplicité, sans utilisez les métaphores alambiquées qui pourraient vous conduire à une résultat … étonnant.

Mes joueurs sont enthousiastes ! ils ont vu que j’ai gagné le toss ! mais ils n’ont pas vraiment compris que je n’avais pas choisi de recevoir … Le capitaine botte court et mes joueurs s’élancent avant même que la balle ne touche le sol, leur méprise est ma chance !
Je demande à Jan Dark de libérer Rouehhhh hum de libérer le chemin pardon, et comme c’est un joueur très (TRES TRES) consciencieux, il n’hésitera pas à s’y reprendre à deux fois pour accomplir un tel miracle !
Bim Bam Boom : KO

Je peux alors placer Mélo ma star (coureur) sous le point théorique de retombée de la balle ! mais comme souvent avec la théorie, ça ne survie pas à la pratique. La balle tombe à coté sans que mon petit coureur n’arrive à s’en saisir.
Mon adversaire à le regard vide , il est incrédule ! Il sait que la soirée va être longue, très longue …. Il ne croit pas si bien dire.
Je perçois son désarroi et je tente de le réconforter. Je demande à mes joueurs de venir « faire un câlin » à leurs homologues.  Oui je sais … on est comme ça nous ! On aime les gens , peut être un peu trop.
En gros je colle comme un porc mes adversaires, qui en plus d’être en infériorité numérique vont devoir jeter des brouettes de dés pour tenter de stabiliser la situation.

On ne va pas s’mentir, la situation est critique. 6 joueurs sont collés, un ko, 3 libres au centre. La balle retombe donc (je vous avais spoilé …) et Mélo rate le coche. Elle tombe donc à coté de deux joueurs. C’est  clairement pas le pire endroit, mais c’est loin d’être le meilleur. Le regard de Kral n’a pas changé. Il calcule, il évalue, il sait qu’il va devoir être déraisonnable.
Je sens qu’en lui des sentiments contradictoires s’entrechoquent, il passe allégrement par toutes les phases du deuil !
Le choc… bon bah ça on l’a bien compris.
La culpabilité et le regret … il se dit que laisser ses ailes libres n’était pas sa meilleure idée, il aimerait revenir en arrière, mais il ne peut pas.
La colère contre mes nains, mais ça il la contient bien !
Il semble buggé, perdu, j’ai presque de la peine pour lui. Bon j’avoue qu’ayant une capacité empathique proche de celle d’un gobelin avec tronçonneuse, j’ai pas vraiment pleurer ! Il tente presque machinalement de négocier deux blitzs. Il sait que c’est peine perdu, il n’insiste pas.
Après le marchandage c’est la dépression… il boucle… il dit et répète « je suis pas bien moi là »… je suis pas bien.. je suis pas bien, ça c’est sur… je suis … je suis … j’ai l’impression d’être dans un remake de rain man et c’est idiot mais ça me fait sourire ! (évidemment j’exagère les gars ! )
Puis comme toujours il reprend le dessus ! Il passe outre les problème, il accepte et se reconstruit !

Son plan est alambiqué, sa réflexion profonde ! On voit qu’il coach des joueurs de la haute, c’est pas  les nains et les coachs qu’auraient pu penser à ça : partant du constat que c’est la défense qui attaque et que maintenant l’attaque doit défendre, ou presque, qu’il doit prendre des risques inconsidérés tour 1 alors que tout bon manuel de blood bowl écrit qu’il ne faut prendre des risques qu’en fin de mi-temps, il comprend et c’est là qu’on voit qu’il est brillant, il comprend disais-je que tout est inversé et comme tout est inversé il doit jouer à l’envers !
Cette logique est implacable ! Il est bougrement rusé ce Kral !
Il place donc son lanceur en tant que receveur et va se servir de son receveur en tant que lanceur ! C’est brillant, avec nerf d’acier il gagne une esquive ET un gfi !
Le plan est bon et il peut marcher avec un minimum de jets !
Il place son « receveur » comprendre le lanceur, esquive (2+), blitz, repousse, esquive (2+), esquive (2+) gfise (2+), ramasse la balle (3+) et la pass… esquive(2+) ,  gfise (2+), et passe (2+), fait son premier 1 !
Nuffle le puni pour n’avoir pas suivi son propre plan … il relance et repasse (2+) et ça passe enfin ça réceptionne (2+). Il ne lui reste plus que 4 ou 5 esquives à faire pour sécuriser un minimum et ça marche ! ça fait beaucoup de jet, mais avec relance c’est ¼ que ça passe, ce qui n’est pas si mal !
Sa chance est ma guigne !

Il s’est bien sorti d’affaire le bougre, le blitz est gâché ou presque, j’ai laissé passer ma chance. Je sais qu’il est rapide et que je dois me méfier. Sur la gauche il a un joueur un peu démarqué (comprendre pas encore collé) que j’identifie, à tort, comme étant un  ¾ … Son receveur nerf d’acier, le lanceur d’occasion, est en bonne position pour aller fêter son festival défensivoffensif avec son public… Je place mes joueurs et j’envoie mon tueur (toujours Jan Dark) faire son boulot, comprendre pousser le receveur, pow / skull … quand on a pas de chance… on a pas de chance ! Je choisi de ne pas relancer, tant pis, je ferais différemment ! Je jette fébrilement les dés d’armure : ça passe …KO !
Quand on a pas de chance faut faire avec hein wink, je colle ses joueurs, et le faux ¾.
On est donc au tour 1 et mon adversaire est déjà à -2 avec une seule relance. Pas si mal pour un début. Mais alors que j’allais commencer à me réjouir, Kral sort sa deuxième brouette de dés pour décoller son
3ème receveur, vous savez celui que je prenais pour un liner… bon bah voila quoi !
10 cases plus tard et une relance utilisée il se retrouve hors de portée de tous mes nains !
Mon adversaire à parfaitement joué le coup avec les armes qu’il a en main, c’est-à-dire pas beaucoup ! Le cout (même bien joué) est cher : Deux relances et deux joueurs en deux tours…
J’essaye en vain d’alourdir le bilan et je colle un tueur au porteur, et un joueur sur chacun des elfes encore debout, juste au cas ou…
Kral regarde ce qu’il peut faire AVANT de marquer, mais quand on joue à poil tout semble plus risqué ! je vous rassure, il n’est pas vraiment nu, il n’a juste plus de relance…
Le temps s’étire, on est au tour 3 et le 1er td va se joueur à 83% de chance… Evidemment avec une bonne 20aine de lancé de dés sur les deux tours précédent j’estime qu’un petit 1 serait de bon aloi ! voire normal quoi
De son coté Kral estime qu’avec un blitz contre lui, 2 joueur Koté, 2 relances de perdues en deux tours il mérite son TD.
Comme toujours lorsqu’on n’est pas d’accord, on s’en remet à Nuffle, c’est lui qui tranche, déçoit ou récompense ! Kral jette le dé qui fait : 6 ! il avait besoin de 2… putain qu’ils sont  « m’as-tu vu » les bien nés !

Je serre les dents. Bon 2+ réussi, c’est pas dingue, je replace mes figs calmement. Je m’apprête, sans le savoir, à faire un long voyage, pas n’importe quel voyage évidemment, un voyage lointain et  immobile, de haut en bas, dans un ascenseur particulier : l’ascenseur émotionnel !

Mais où en étais je ?
J’ai eu un blitz (je monte : +1)
Il a quand meme marqué (je rebaisse : 0)
Il n’a plus de relance (je monte : 1)
Il  a deux ko ( je continue de monter : 2)
J’ai trois relances (ouhouhouhou : 3)
Et 6 tours pour marquer !!!! (4)
Ses deux ko reviennent (3)

On reprend le match, et je gagne … 1 case… bon j’avoue que ça ne me fait ni chaud ni chaud, mais c’est déjà ça, pour vous une case c’est pas grand-chose pour des nains  c’est... pas grand-chose non plus !
J’assure mon ramassage avec Mélo mon coureur blodgeur, je suis pas fou, il a pas de tackle ! Alors oui on m’a souvent dit « mais t’es fou ou quoi fait monter tes joueurs en parallèle », mais pas là … non, je préfère assurer ! Il est en plus en passe de devenir le meilleur marqueur… de l’équipe avec 3 réalisations !

Je le regarde ramasser la balle avec fierté. Il sait ramasser, il sait bloquer, il sait esquiver, c’est une arme de guerre au service d’un objectif commun : le td, car le TD c’est un peu le premier pas vers la victoire ! bon la comme le match est un peu sans dessus dessous et que tout est inversé, j’ai déjà fait le premier pas (event) sans avoir marqué, mais ce n’est qu’un point de détail quand on a 6 tours !
On s’élance au centre droit comme un i, un i minuscule, on est des nains quand même. On refuse de choisir un côté, on laisse notre adversaire et ses 11 joueurs valides s’étendre, mais quelque chose cloche, tout ne se passe pas comme d’habitude.
Très attachés aux attributs constitutifs de la propriété (l’usus, l’abusus et le fructus), et bien décidés à les faire respecter, les bien-nés sont outrés ! Outrés de voir de petites gens tenter de s’introduire chez eux sans y avoir été invités…  Comme (trop) souvent dans les matchs de vis-à-vis, mon adversaire demande à ses joueurs de coller, coller, coller pour étouffer mes tout petits nains … Les elfes serrent les rangs et se sortent les doigts pour se mettre au turbin !

Stratégie éminemment dangereuse … Bien (trop) heureux de cet obole qui peut (très) vite couter (très) chère, les nains répondent présent en frappant, frappant comme un homme comme un soldat, comme une star de cinéma. Les coups pleuvent mais les joueurs ne tombent pas ce qi retarde évidemment notre avancée et enlise mon attaque. On s’embourbe donc, ces saloperies d’oreilles pointues nous empêchent d’entrer …
Puis arrive le tour 5 que j’ai décidé de rebaptiser le tour de la lose !
Kral portés par notre incapacité à mettre au sol ses joueurs pénètre ma défense pour venir coller le porteur. 2 Joueurs sont désignés pour s’accrocher à Mélo, encerclés par 4 nains pas contents. 6 joueurs en tout se collent à l’attaque, s’ils cèdent nous passons ...
On décide prosaïquement de frapper, parce qu’on ne sait pas frapper pour frapper, faut toujours qu’on proïsaï, même si ça ne veut pas dire grand-chose. On frappe pour frapper, on frappe pour libérer le porteur, on frappe pour créer la brèche et avancer… on frappe quoi et ça commence bien : le premier elfe tombe, sonné. HAAHAHAHAH … 

On frappe le deuxième Bien-nés et ça se gâte : double crâne. Dans l’½il de mon adversaire je vois naître une lueur inquiétante. Je relance, et l’oreille pointue s’accroche (crâne, powskull). Je le blitz et il ne bouge toujours pas … (double pow-skull). On est  à 6dés sur cet horrible blitzer adverse et c’est l’équilibre parfait 3 crânes, 3 powskulls… il ne me reste plus qu’une chose à faire : le molester avec mon porteur ! Je ne veux pas qu’il reste au contact, pas qu’il puisse me faire mal, mais je préfère éviter les risques !
Je prends mes deux dés, je les mets dans mon tonneau (oui car j’ai un tonneau pour jeter mes dés… mon adversaire lui vient avec des brouettes, moi un tonneau, c’est comme ça , chacun ancré dans sa propre thématique ! ). Je suis confiant, j’ai besoin d’une flèche, une petite flèche, une mise au sol serait un plus, mais bon, les probas sont de mon côté, mais pas Nuffle qui se fou des probas comme de son premier roulemort : double crâne !
La situation est explosive, je dirai même qu’elle se Corse n’en déplaise à nos amis de l’ile de beauté.
La balle retombe pas si mal entre deux de mes joueurs. Les bien-nés recroquevillés en défense ou au sol, ou collés n’ont que peu de possibilités, mais peu de possibilités c’est déjà bien trop pour des bien-nés. Kral ramène  beaucoup de joueurs autours de la balle collant mes nains avec les restant. Le moment critique arrive, il tente un ramassage (4+) qui rate … l’absence de relance est une (putain) de bénédiction. Je dois bien dire qu’après 4 putains de blocages infructueux dont deux TO je ne suis pas vraiment compatissant, à la limite j’ai envie de dire que je trouve ça rassurant.
Je regarde le terrain, mes joueurs et je sais d’instinct que ce tour 6 va être super compliqué. Je n’ai pas vraiment le choix : je frappe, je frappe, je push, je frappe encore comme une brute extériorisant 6 crânes de frustrations et on couche, on refrappe et BIM : double crâne … Bon je blêmis, je relance et je couche HAHAHAHA bon je commence surtout à me sentir limite. Dans mon jeu de push push pour libérer la balle je m’autobloque le chemin, c’est la GROSSE galère. Puis Nuffle  fait un geste, pas un grand hein, un geste proportionnel à mes joueurs. On K.O-te l’elfe qui a le bon gout de libérer le chemin !

Je peux ramasser la balle et je le fais (parce que je suis un dingue) mais je ne tente pas le gfi qui m’aurait mis « au chaud » entre mes joueurs… (je suis un peu con hein, mais là je me dis que les dés ne vont pas forcément dans mon sens, et que tenter un dé 6 n’est pas forcément la meilleure de mes idées…) et je ramène mon autre coureur pour, au pire, recevoir un block 1 dé 6 !
Il me reste deux tours pour marquer et je suis complètement englué. Kral ne fait pas l’erreur de venir chercher le porteur mais jugule toutes possibilités d’avancer , ce faisant il s’ôte toute possibilité de marquer ce qui m’arrange, on va pas s’mentir ! Je peux maintenant joue l’esprit libre, si je tente 2 block et 4 gfis  je peux placer deux joueurs en posale de marquer (dont l’porteur).
Je suis fébrile hein, les frappes c’est pas trop mon truc en ce moment … 1ère frappe, mon tonneau tournicote et les dés aussi, je l’abat d’un geste vengeur et je le relève pour voir le résultat : double crâne…
4 putains de double crâne en trois tour, c’est plus que dans mes trois premiers matchs … 4 doubles crâne c’est improbable dans un match, rare dans une mi-temps et comme tout ce qui est rare coûte cher, ça commence à faire beaucoup… je ne peux même pas blâmer l’algorithme cyanide  cette fois… on est en vis-à-vis, presque dans « la vraie vie », l’odeur de sueur en moins. Je relance (évidemment) et j’enchaine. Je peux encore placer mes joueurs, mais je n’ai plus de filet de sécurité. 4 Gfi… putain je suis pas serein. Je commence par le porteur : ça passe ! c’est fou, c’est dingue, ça passe ! Il est en position, il peut marquer en faisant deux autres gfi s’il n’a pas été poussé… youpi !
Il me reste maintenant à placer mon dernier coureur, un block et deux gfis pour le mettre en position et écarteler les elfes ahahahahahah ! Une petite chance, infime de marquer, ça se tente !
Le block sort une flèche, et la flèche montre la voie et libère le chemin, ou l’inverse !
Méli, mon autre coureur est soucieux, il a bien vu que tout était mélangé, que tout était sans dessus dessous ou sens dessus dessous si vous êtes un puriste. En effet, si les receveurs passent, que les passeurs reçoivent, que Mélo joue AVANT Méli,  c’est le Mélo-Méli ce qui ne veut plus dire grand-chose. Le coureur tout à ses pensées cavalière s’emmêle les pinceaux (pour rester dans la thématique)  en lieu et place de pensées emmêlées qui lui auraient permis de cavaler et tombe… Adieu cochon, vache, couvée, veau !

Il ne me reste plus qu’une chance : une esquive, un block powskull/skull soit 26% de chance… mais sans relance tout est possible… il apporte un soutien, puis esquive blitz : ça push ! je me décompose, je ne suis plus a porté et je ne peux rien faire pour pousser…
Mais alors que j’étais en train de me recomposer une attitude digne, Kral place un joueur derriere mon porteur… L’espoir renait, il a  maintenant besoin d’une nouvelle esquive sans relance pour fermer son dispositif s’il y pense. Il regarde comment frapper un joueur a moi, je jubile intérieurement… puis décide de faire l’esquive préalable, cette esquive sans relance que j’ai tant espérer qu’il finisse par rater sur son premier td, sur son blitz et maintenant sur son repositionnement. Un petit 1 ça se fait tous les jours ! tous les jours oui … mais pas aujourd’hui ! Je suis battu, vaincu, je sais que je ne marquerai pas. Je frappe donc ses joueurs pour tenter de réduire son effectif et je sors coup sur coup deux joueurs : un blessé, un KO ! haahahah ! dont un blitzer ! c’est déjà ça de pris ! je vais devoir jouer le nul et le fait qu’il soit à 9 va m’aider grandement. C’est dommage mais c’est comme ça ou plutôt c’est dommage, mais c’est … dommage…

1-0    à la mi-temps

je me remets les idées en place. Je tente de renverser la tendance inversé pour un retour à la normal. La deuxième mitemps commence avec un air de « déjà vu ». Les deux KO reviennent, les deux équipes sont à 11 et je gagne une case … super. On distribue des baffes gratos, comme ça parce qu’on est généreux.

Je ramasse avec Méli bien décider à le faire monter un peu et surtout pour rétablir l’ordre, les priorités tout ça car cette histoire de Karma me préoccupe.
On s’oriente tranquillement vers l’aile droite prenant appui sur les joueurs adverses pour affirmer notre puissance. Je suis bien, confiant, tellement décontracté que je laisse ma cage ouverte. Mon porteur est à portée de blitz sur une esquive et deux gfis + un block 1 dé à poil. Même si mon joueur tombe la balle n’est pas exploitable, aucun joueur ne peut venir la chercher et pire que ça son receveur AR7 serait exposé, sans protection, au milieu de mes nains…  Je suis à l’aise, je ne pense pas une minute que mon adversaire puisse même penser tenter quelque chose avec une proba inférieure à 20% de réussir sans relance. Je le vois regarder la config, calculer les cases et je me rends compte que si… il va le faire …

Son joueur s’élance esquive, gfise et block ! entrepox … il hésite… relance : repoussé-plaqué.

Je suis sur le cul.

Confiant dans les forces de ses joueurs il se met à coller pour m’étouffer. Je frappe, je frappe, et je frappe encore. Je frappe le receveur et le KO-te, je frappe pour libérer mon coureur et …et comme à chaque fois dans ce satané match lorsque j’ai besoin de frapper : je double skull … putain…  je dois relancer pour libérer Mélo qui va ramasser la balle. Je souffle ce qu’il me reste d’air, c’est-à-dire pas grand-chose, j’ai le souffle court. Je ramasse et je protège.

Kral continue son plan, il sait qu’il peut en profiter, mes nains ne sont pas en forme. Il colle, et vise mes plus faibles joueurs (en armure) sans succès.
Sa stratégie finie par coûter cheros ! outre un nouveau double crâne en block première intention (sic ou plutôt 6…) je blesse un nouveau joueur et l’effectif adverse s’amenuise. On traverse la défense passant de droite au centre (bah oui on en court pas vite chez nous …), rien ne semble pouvoir nous arrêter ! haahahahaha

Les Myo-Zautistes viennent coller le porteur. Ca me rappelle la première mais je suis mieux positionner. Je libère mon coureur et reforme une nouvelle cage, ouverte cette fois, ça sentait l’renfermé jusque là. Il me reste deux joueurs pour la fermée, un blocage et je suis  libre, il ne pourra pas venir m’emmerder !

Je lance les dés… double crâne… et de 7 putain ! J’hésite… il me reste un tour, et au pire un block a faire … si je tombe il peut venir taper mon porteur avec une esquive 2+, deux 3+, deux gfis, un block un dé sans comp sur un blodgeur…
Bon
Bon
Bon
C’est moins de 5% de chance de réussite, 13% avec une relance … il a justement une relance. Je choisi de prendre le risque et je ne relance pas !
Kral évalue la situation et choisi de ne pas l’tenter préférant venir coller mon porteur, il aime bien coller mon porteur, c’est son truc. Il utilise sa dernière relance pour le faire mais ne peut rien faire de plus. Je dois donc maintenant juste repousser le colleur, et aller marquer. Il n’a pas de comp … rien de rien, il faut éviter le double crâne, mais en terme de double crâne je pense que j’ai eu ma dose, j’ai même eu du rab et pas qu’un peu. 7 double crâne sur un match je ne pense pas avoir déjà fait ça… 8 ca serait … indécent !
Je  prends mes dés, je les mets dans mon tonneau, je remue lentement puis je retourne… je remonte doucement le tonneau : et j’aperçois : deux crânes … putain ????????????

Mais c’est pas possible bordel ! 8 doubles crânes… pourquoi pas 9 ?, je relance et ça passe… une flèche, ça me suffit. J’ai eu l’nez creux de pas tenter Nuffle en relancant celui d’avant !
On égalise dans la douleur avec l’impression de bien s’en sortir… comme quoi !

Encore 1-1, mes matchs sont d’une étonnante platitude : toujours deux  td marqués, ni plus ni moins …
Prochain match contre des tout fous ! le genre d’équipe qui peut tout ou rien : des démons  de khorne et leur affreux  buveur de sang. Ca promet !

Hors ligne

 

#22 08-11-2018 07:01:59

SSB
Sous-préfets
Lieu: Neuilly/Seine (Porte Maillot)
Date d'inscription: 30-01-2009
Messages: 3602
Les apôtres du destinLes Oeils CreuvésVC

Re: Immersion d’un Noob dans le vis-à-vis [partie 3 : La lutèce]

Ashrame a écrit:

Encore 1-1, mes matchs sont d’une étonnante platitude : toujours deux  td marqués, ni plus ni moins…

Faudrait que tu arrives à un nombre impair (en plus ou en moins...), pour permettre un score plus "vivant"... big_smile


Si Dieu existe, j'espère qu'il a une bonne excuse…

Membre NAF 13663

Hors ligne

 

#23 08-11-2018 11:41:11

Skarlan
Star
Lieu: Asnières
Date d'inscription: 16-01-2015
Messages: 1001
La hordeMalevolent Raveners

Re: Immersion d’un Noob dans le vis-à-vis [partie 3 : La lutèce]

Toujours autant de verve, je me suis régalé.
Je sens que ton prochain match va contenir 8 double POW... smile qui va peut être te permettre de faire mieux qu'un match nul.
Mais un match nul face à des elfes avec 8 double skull, moi je dis bravo!


"La chance c'est pour les débutants"
"Maudit un jour, maudit toujours"
"La maturité de l'homme est d'avoir retrouvé le sérieux qu'on avait au jeu quand on était enfant." Alain Damasio

Hors ligne

 

#24 08-11-2018 18:48:23

Ashrame
Expérimenté
Date d'inscription: 29-04-2018
Messages: 56
Nains Descriptibles

Re: Immersion d’un Noob dans le vis-à-vis [partie 3 : La lutèce]

Merci champion!

Hors ligne

 

#25 13-11-2018 23:52:29

Ashrame
Expérimenté
Date d'inscription: 29-04-2018
Messages: 56
Nains Descriptibles

Re: Immersion d’un Noob dans le vis-à-vis [partie 3 : La lutèce]

L’immersion est toujours un moment particulier. Vous vous lancez dans une nouvelle activité, vous avez l’euphorie de la découverte, la volonté d’enchainer les matchs, toujours plus, toujours plus rapide, le schéma un match toutes les deux semaines semble long, trop long. Puis la réalité s’impose, et vous vous rendez compte qu’1 match toutes les 2 semaines ça revient vite, très vite, que l’organisation est complexe, les adversaires relous et pas si sympathiques … et c’est souvent dans ces moments-là que la lassitude point et que vous vous détachez progressivement de votre activité !

Eh bien je dois dire qu’à la Lutèce vous n’avez pas ce genre de soucis ! Alors oui, 2 semaines ça vient et revient vite, très vite, mais vos adversaires sont variés et les conditions en perpétuelles évolutions. Après avoir testé la Waaagh, s’être tapé l’incruste chez un de mes adversaires, j’ai décidé de tester pour vous, oui pour vous, une soirée chez La Belle Mère qui Fume. Alors la BMQF c’est un petit restaurant. Petit par la taille, mais grand par sa cuisine, enfin si on en croit les commentaires de Google Map (toujours croire les commentaires de google map ! Comme c’est le proprio qui les rempli lui-même, ils ne peuvent qu’être bon ! ha bah oui hein, qui connait le mieux son restaurant que le propriétaire ? ). Mais la BMQF c’est surtout un lieu convivial dont le patron à la gentillesse de nous accueillir pour des multiplexes aux relents de tournois ! Vous y retrouvez tout ce qu’il faut : de nombreuses tables, des cris, des réactions en chaine, des spectateurs, de la bière … bon pas de petits plats par contre (comment ça on vient pour jouer ?), mais des rillettes (haaa), des chips, du pain… en gros tout ce qu’il faut pour passer une superbe soirée ! et je dois bien dire que jouer dans ces conditions, c’est Royal !

Alors si vous ne l’avez jamais expérimenté (bouhhhh !!!!) et que vous êtes des amoureux des jeux d’ambiances, du partage, de la convivialité, de la bonne vanne (et des moins bonnes… rapport au 9/10ème comprenne qui pourra), et de la bienveillance (des coachs pas des joueurs) je vous le conseil plus que vivement ! Je reprendrais les mots de Lepropre qui parle toujours juste (surement rapport à son pseudo), « Une année à la Lutèce sans jouer à la BMQF est une année perdue ! »

Ne voulant pas perdre une année de plus, j’ai donc accepté le rendez-vous de mon adversaire pour ce 5ème match à la BMQF !  J’arrive de bonne heure et m’installe dans une table un peu reculée, j’aime bien les tables un peu reculée. José arrive et se présente sous le nom de José. Etant un fin limier je ne fais pas le rapprochement directe entre José le prénom et José le coach ! Ils sont fourbes ces coachs à prendre le même pseudo que leur prénom… José aka Léguman aka pleindepseudosrigolos s’installe à une autre table … v’la les bras cassés qui vont jouer leur match sur deux tables différentes…

Après moultes rebondissements dignes des plus beaux épisodes de plus belle la vie (oui j’ai de fortes références culturelles) nous nous rendons compte de la méprise que nous mettrons sur le compte de José, comme les bières (A ce propos je ne t’ai même pas remercier pour la bière, quel rustre… ! merci vieux ! ) et nous nous installons !
Le rituel habituel commence, on discute, on se présente les équipes et je note une certaine confusion de la part de mon adversaire qui essaye de s’installer dans ma partie de terrain … étrange. Il tient ensuite des propos incohérents sur son équipe de gob… comme quoi il aurait marqué avec un spectateur, ou plutôt un hooligan …
J’hésite à lui dire qu’il joue avec des démons de Khorne, et que même s’il jouait avec des gobs il n’a pas encore marqué vu qu’on a pas encore commencé le match …
Enfin des broutilles pour des gens de bonnes volontés, mais bon je ne peux pas commencer le match par un constat aussi décevant. José m’explique qu’en fait c’est Léguman, même si en réalité c’est bien José et qu’il joue gob, démon, nurgle … dans la semaine. Je le sens perturbé, profondément, mais il a l’air sympathique ! Il m’explique ensuite qu’il a trouvé ses joueurs dans un asile pour frapadingues particulièrement dangereux ce qui, à mon sens, peut expliquer sa confusion. Evidemment je ne lui demande pas comment il a connu l’asile, ni comment il a fait pour les recruter… Je n’ai pas trop de doute, mais surtout je ne VEUX pas le savoir.
Ses joueurs ne sont pas peints et il ne me fait pas la blague sur Jean-Pierre (papin) ce qui le rend encore plus sympathique. Un peu frapadingue mais très sympa. A la réflexion je préfère dans ce sens, ou ces proportions. Vient le moment affreux des inducements, il a 80 000 pièce d’or et se dit qu’avoir une carte ça serait quand même génial, mais il n’a pas pris de carte. Je vois dans son regard que cela le préoccupe. Il demande à nos éminents collègues s’ils ont pris des cartes … mais personne n’en a pris. Ça le tracasse, il bougonne, redemande, et bougonne de plus en plus. Il répète en boucle que ce n’est pas normal… j’ai vraiment envie de lui dire qu’effectivement ce n’est pas normal, mais je ne suis pas sûr qu’on parle de la même chose, alors je me tais.
Il finit par choisir une babe, à contre c½ur, mais si le c½ur à des raisons que la raison ne connait pas, l’absence de carte ramène son c½ur à la raison (ou presque).

Je perds le Toss, mais je gagne le Fame ! bon bah voila quoi quand on a pas chance … on a pas de chance. Il choisit d’engager et je comprends qu’il veut me faire mal, très mal. Genre il applique la stratégie que je serine à mes joueurs depuis des semaines.  Il place ses joueurs, et je transpire. Le Buveur de Sang est impressionnant, je l’entends presque murmurer « aaaammmmme », ou alors c’est José qui veut me faire peur… je ne sais pas trop mais je sens qu’il veut des âmes … Il envoie ses sbires en chercher !
Bon comme ils sont un peu deglingos au lieu d’aller pouiller le public ils veulent s’attaquer à mes nains. Le temps est au beau fixe, Mélo s’élance et botte la balle avec une précision (presque) chirurgicale.
Mes joueurs sont avertis, le match va être sanglant, et comme un homme averti en vaut deux et que mes joueurs sont des demis hommes (ou presque),  si la transitivité est conservée un nain averti vaut un homme ce qui leur permet de se déplacer plus vite sur le coup d’envoi, ma défense devient (presque) parfaite et pourtant je n’ai pas diner (tagada tsoin tsoin).
Je place mes joueurs finement forçant mon adversaire à tenter, au mieux, un blockage un dé suivi d’un deux dés contre, car je ne sais pas si je vous l’avais dit mais la plupart de ses joueurs en plus d’être frappadingue sont frénétiques ce qui ne les rend clairement pas plus sympathiques. Je suis assez fier de moi et de mon placement. Avec deux relances et sans comp c’est compliqué de tenter des blocks … Mon gardeux devrait permettre de doucher ses velléités belliqueuses, mais c’était sans compter l’emprise démoniaque du Roi des Démons, dit l’affreux griffus blockeur Buveur de Sang et Collecteur d’Ame qui ordonne à ses Héraults de frapper. La cible de leur vilainie est  …  Broglio un nain valeureux mais un peu dur de la feuille. Le Hérault le frappe … le repousse et mon adversaire se rend compte, avec horreur, ou plutôt avec moi, que la deuxième frappe est à deux dés contre …
Je souris, mon adversaire aussi, ce qui m’inquiète … double pow … OUTCH … Broglio est interloqué ! Il se sent chose, il était là, une sorte de démon déglingo a essayé de le frapper et a finalement réussi… il est tombé et maintenant il se retrouve dans les mains du Buveur de Sang qui le regarde étrangement. Il essaye de s’agiter mais rien n’y fait. Il se sent léger, très léger, trop léger. S’en suit une discussion un peu particulière…
-          Ton âme est à MOA HAHAHAHAHAH
-          Hein ? Quoi ?
-          TON AME …
-          Oui ?
-          EST A MOA ! HAHAAHAHAH
-          HEIN § !!!!! C’est une blague ?
-          Heu non …
-          Vous avez volez mon âne ?
-          Heuuu…

Le buveur est interloqué, il ne voit pas son ami solitaire tenter l’impossible : frapper à un puis deux dés contre un autre nain … mais cette fois c’est la guigne, et c’est le crâne qui sort entrainant un premier TO.
Je comprends, mais un peu tard, que les « patients » ne le sont pas (patient) et qu’ils ne connaissent pas la peur … Perdre un nain dès le premier tour (mort) sur un deux dés (pow powpush) contre passage d’armure (6+5) blessure (6+6) mort (6+8) n’a rien d’anodin ! Soit ça veut dire que la soirée va être longue, très longue, soit il a fait une LePropre, comprendre griller 100% de sa chance sur ses 3 premiers jets …

Un rapide coup d’½il à son placement me fait comprendre que je ne peux pas exploiter le TO pour aller chercher la balle, mais je peux molester une grande partie de ses joueurs. Je commence par viser le Hérault, il est venu porter un message, et bha on va lui répondre et comme souvent dans ces cas là j’envoie mon propre tueur (de troll) en espérant qu’il peut se diversifier. Déjà contre les gob, il n’a rien tué du tout … s’il ne fait pas un résultat contre les affreux démons je vais crier au scandale et à la publicité mensongère.
Jan Darc engage son adversaire et le frappe… KO, je réduis l’écart ! C’est bien, mais pas top. Il a frappé souvent, très souvent et reste toujours vierge (en terme de blessure j’entends, ou de pex). Je moleste encore trois joueurs pour leur montrer qu’on n’a pas peur, et je bloque l’aile droite le repoussant sur la gauche.
Eh OUAIS ! c’est qui l’patron ? On ne va pas s’laisser emmerder chez nous quand même !

Petite précision pour ceux qui voudrait comprendre : je rejoue la bataille des Thermopyles. Contre des adversaires plus grands et plus rapides le mieux c’est de les confiner dans un espace étroit et de leur marave la gueule a coup de batte ! Bon bah je n’ai pas de batte, mais si vous avez déjà vu le poing d’un nain, vous comprendrez pourquoi ce n’est pas si éloigné.
Alors oui j’en vois déjà certain sourire en criant : « hey le pignolo noob qui sait pas opti son équipe, sur 5 passages de niveau t’as même pas pris un chataigneux, LOSER ! ».
Alors c’est vrai que ma conception du jeu nain est un peu différente (rien qu’un peu) du jeu traditionnel qui se veut brutal, méchant, définitif. Bon bah nous tu vois mon grand on a décidé de jouer un autre jeu, on est des esthètes de la course chez les Nains Désirables, on aime s’organiser pour avancer dans une franche camaraderie et gagner sans jamais avoir à réduire drastiquement l’effectif adverse. Gagner par la stratégie plutôt que par la boucherie, c’est ça notre crédo !

On les coince donc sur le côté gauche, un des démons sanguinaires tente de s’infiltrer et se colle sur mon gardeux, à deux cases de la touche. C’est pour le moins audacieux… Le Buveur De Sang quant-à-lui refuse de bouger, il semble comme paralyser… perdu dans une conversation endiablée…
#suitedesaconversationimaginaire
-          NON TON AME !
-          Ah ouais, si c’est pas une blague pourquoi t’as rigolé ?
-          JE N’AI PAS…
-          Hein Hein ! Et t’aura pas le vieux Gontran !
-          GONTRAN ?
-          Ha non moi c’est Quiproquo !
-          QUI EST GONTRAN ?
-          Mon âne … tu voles un âne et tu sais même pas comment il s’appelle ?
-          MAIS JE N’AI PAS… (to be continued)

Le positionnement de mon adversaire est audacieux. C’est le terme consacré. Il cherche à m’écarteler pour fragiliser mon centre et me transpercer… C’est bien, mais c’est dangereux !
On envoi le démon sanguinaire aux mains baladeuses communier avec le public (ko) pour reprendre l’avantage numérique (à défaut du reste) et on bouche les trous comme on peut (comprendre mal)
José en profite pour s’introduire entre mes joueurs mais colle une fois encore le pilier de sa cage sur un ¾ ! Le Buveur quant-à-lui est agité, mais du genre agité sur place …

-          HA HA monsieur revient sur ce qu’il a dit !
-          MAIS JE n’AI JAMAIS DIT QUE J’AVAIS VOLE TON ANE !
-          Je ne suis pas convaincu !
-          EST-CE QUE J’AI VRAIMENT LA TÊTE D’UN VOLEUR D’ÄNE PETIT NAIN ?
-          Ouais ouais ouais mais ça veut rien dire Jack l’éventreur n’avait pas une tête d’éventreur
-       MAIS PUISQUE JE TE DIS QUE …

Je peux faire quelque chose d’intéressant, si je ne m’emmêle pas je peux blitzer le porteur de balle à 1 dé, le repousser sur un gardeux et le frapper une deuxième fois en frénésie à deux dés. Le plan est simple, et comme vous l’savez j’aime les plans simples. Je demande à mes ¾ de se placer, mais Quiproquo bloque le passage…. Con de nain va !
Je ne peux plus frapper le porteur mais je peux bien le faire chier ! Il s’est enfermé dans une étaux et il ne tient qu’à moi de le resserrer (l’étaux).
S’en sortir est possible mais extrêmement couteux. Couteux en Joueurs, Couteux en risque à prendre, en un mot il a besoin de faire pas mal de chose avec des frénétiques AVANT de pouvoir jouer sereinement ! Mais tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se casse, son frénétique en chef se double rate sur le premier blocage : une aubaine que je ne peux pas laisser passer. José sait qu’il vient de perdre le match sur cette action. On récupère proprement la balle et on frappe. On espère qu’en les cognant on va les aider. Je sais c’est un peu particulier comme raisonnement, mais on est assez adepte de la persuasion percussive dans mon équipe. On s’est rendu compte que là ou une bonne série d’arguments « ne pas taper deux dés contre un nain », « ne pas jouer des solitaires 1 dé en première intention »  ne parvenait pas toujours à convaincre, un bon coup dans la gueule avait beaucoup plus de résultat. Alors on frappe, on frappe, on frappe et on frappe. Les armures cèdent mais pas les joueurs qui restent sur le terrain.
On avance pour marquer et le Buveur lui reste impassible, comme perdu dans ses pensées.

-    TUTUTUTU, j’ai pas l’impression que je puisse vous faire confiance
-    MAIS TU VAS T’ARRETER OUI ?
-    Déjà depuis quand on s’tutoie ? hein ? et surtout vous pourriez me lâchez
-    NON JE VAIS T’ABSORBER !

Mais du genre vraiment perdu quoi … il rate deux blitz et refuse obstinément de bouger !
-    SLURP ! VOILA HAHAAHAHAH
Avant de s’agacer menu ! mais rien ne pourra nous empêcher de marquer. Dans notre lutte intestine pour garder le contrôle nous perdons un joueur supplémentaire (ko) ce qui nous fragilise quand même un peu !
Tour 8 1-0 TD en contre, on est bien voire très bien. Je me prends même à rêver ! J’ai le rêve fou qu’on marque plus de deux TD dans ce match brisant la malédiction qui nous frappe depuis trop longtemps maintenant !

On revient sur l’astrogranit à 9 comme mon adversaire qui n’a que 2 retours sur 3 ko et surtout une expulsion !
C’est à ce moment précis qu’arrive Eddy ! Vous savez mon premier adversaire à la Lutèce ! C’est idiot mais ça me fait plaisir de le voir ! Il est en forme le bougre.
On reprend notre match et je sens José perturbé. Il regarde ses figurines et compulse frénétiquement sa feuille de match ! Je crois que je l’ai reperdu !
Il pratique une défense reculée. On le fixe au centre, le pousse à engager son buveur et tente un débordement : ça passe, rien ne semble pouvoir m’arrêter. Ni le Buveur de Sang qui digère mollement l’âme de mon joueur, ni les Hérault qui n’ont plus trop de messages a faire passer.
Je marque assez rapidement (tour 5) et me prépare à encaisser la contre attaque. Mon adversaire n’a plus vraiment de relance, je pourrais même dire plus du tout, ce qui est bien. Il semble pourtant encore préoccupé. Je l’entends marmonner « mais ou est ce qu’il est encore », je n’ose pas lui demander ce qu’il cherche.
Tour 6 il décide de continuer à me faire du mal .  Il piétine, il frappe durement mes joueurs. Quand je lui demande s’il va essayer de marquer il me regarde comme si j’avais posé la question la plus étrange de la soirée. Sa réponse est lapidaire : « je ne peux pas, je n’ai plus de delta plane »
Je comprends que comme dans le joueur d’échec José est parti dans une autre partie avec ses gobs, qu’il n’est plus vraiment là !
Le score n’évoluera plus. 2-0 Score final ! Youpi ! j’ai gagné et enfin dans mon match ya plus de 2 td, argh ha non !
Je tourne la tête et José disparaît, un peu comme il était venu ! Avant de partir je double règle ma conso, parce que je suis gentil (et qu’il n’y avait plus de monnaie surtout !) et je m’en rentre chez moi le c½ur léger ! une chouette soirée

Hors ligne

 
  • Accueil
  •  » La Buvette
  •  » Immersion d’un Noob dans le vis-à-vis [partie 3 : La lutèce]

Pied de page du Forum

Propulsé par FluxBB