Logo Lutèce Cup

Lutèce Cup

Le Blood Bowl à la sauvage !!!

Vous n'êtes pas connecté.

  • Accueil
  •  » La Buvette
  •  » Immersion d’un Noob dans le vis-à-vis [partie 3 : La lutèce]

#51 15-11-2018 11:29:36

Laerthis
Légende
Date d'inscription: 31-07-2015
Messages: 1692
Emergency DepartmentSunshine Cleaning

Re: Immersion d’un Noob dans le vis-à-vis [partie 3 : La lutèce]

Bah en fait non big_smile
On voit par email ou sms histoire de pas davantage éclater ton sujet.

Hors ligne

 

#52 12-12-2018 23:49:49

Ashrame
Vétéran
Date d'inscription: 29-04-2018
Messages: 165
Nains Descriptibles

Re: Immersion d’un Noob dans le vis-à-vis [partie 3 : La lutèce]

Je suis désolé, ça fait longtemps que je n’ai pas pris le clavier pour faire des commentaires. Je ne me sens pas particulièrement fier, j’ai même envie de dire que je me sens particulièrement honteux au vu des nombreux encouragements que j’ai reçu …

Bon quand je dis ça j’exclu évidemment ma grand-mère qui en dépit d’un discours dithyrambique sur mes aptitudes à et je cite « retranscrire par écrit l’absurdité de la vie » ne m’a pas vraiment convaincu. Bon on ne va pas se mentir, on se connaît bien maintenant je dois bien dire que le fait qu’elle me voit sans tête et me confonde au bout de quelques minutes avec mon grand-père/ un amant/ mon frère ou un parfait inconnu a pas joué dans ma décision de l’exclure de la liste de mes fans. A mon grand regret j’ai aussi dû retirer ma fille qui m’a dit que « j’avais une plume », pas parce que c’est ma fille entendons nous bien, ça c’est quand même plutôt un signe de bon gout et de capacités cognitives exceptionnelles, mais le fait qu’elle ne sache pas lire en revanche est rédhibitoire. Donc voilà, j’ai lâché ma plume, ou mon clavier et je n’ai pas réussi à écrire le moindre mot depuis des jours ! La faute en revient à Laerthis dit « la crapule ! ». Ce qu’il m’a dit, ce qu’il m’a fait réaliser à failli compromettre de manière définitive ma participation à la Luctèce.

Alors oui ici tout est beau, tout le monde est gentil, mais la réalité est ailleurs, ou tailleur mais vu les looks de certains je pencherai plutôt pour la première solution, mais je digresse ! J’ai mis le temps, mais j’ai digéré et maintenant je vais balancer, je vais tout dire sans fard ni couronne, je vais lâcher la vérité, crue, sans préparation.

J’avais beaucoup d’espoir avant le match contre Laerthis et son équipe COTOREP, j’étais excité comme une pute le premier mai (oui il y a un proverbe par chez moi qui dit « les gens de droite baise le premier mai ! », c’est d’ailleurs pour ça que beaucoup de gens de la haute sont nés entre le 29 janvier et le 05 février mais je m’égare). J’étais donc tout excité à l’idée de rencontrer celui qu’on appelle l’adversaire idéal, sorte de version bloodbowlistique du gendre idéal. Poli, charmant, gentil, cool, d’humeur toujours égale, presque imperturbable, avenant … à l’unanimité mes adversaires l’avaient trouvé/ désigné/ caractérisé par des qualificatifs plus que flatteurs. En général je me méfie des gens qui font l’unanimité, mais bon là je suis tout nouveau dans le monde du vis-à-vis donc je l’ai cru enfin je les ai cru … cruelle désillusion.

On se donne rendez-vous à la Waaagh (je ne saurais jamais l’écrire) après des échanges d’emails plutôt tendus à base de « bonjour » / « désolé » / « si cela te convient » / « Mille mercis smile » et le pire mail de tous :

T'es merveilleux!
J'espère que tes jets de dés le sont moins!!!

Merci beaucoup!
Je te souhaite un excellent weekend smile

Enfin le genre de mails dont on se passerait bien avant un match de blood bowl! Mais ça a le mérite de bien poser le bonhomme …

Enfin bref on se retrouve à la WWWagh (erf encore raté…) à 19h et il arrive (presque) à l’heure. On décide de jouer à coté d’un commissaire dont je tairais le nom et la parenté plus ou moins direct avec Didier Bourdon jeune. Celui que nous appellerons dorénavant Didier dans ce commentaire tant pour préserver son anonymat que parce que je ne me souviens pas de son pseudo à la gentillesse, pour me faire patienter de me briefer un peu sur les loulous de la ligue et partage généreusement la culture de la Lutèce.

Laerthis arrive et se comporte comme le pire des rustres, il s’excuse platement pour son retard et m’offre une bière… nan mais sérieux quoi … je sers les dents et je ne dis rien, mais je n’en pense pas moins.

On jette nos dés et je gagne non seulement le fame mais aussi le toss, quand le sort s’acharne que voulez-vous y faire ?

Je choisi d’attaquer ! son équipe est faiblement armurée et je compte bien pratiquer mon jeu à savoir : bash, bash, bash ! (pour les plus lents qui ne l’auraient  jamais remarquer bash c’est B/ Ash … coïncidence ? manipulation ? hahahah que nenni !) ça m’a plutôt bien réussi jusqu’à présent même si je me sens un peu pénaliser par l’absence de chataigne ou de toutes autres compétences permettant de réduire significativement le nombre d’adversaire. C’est un peu toujours la même chose, on a pas toujours le talent de ses ambitions… mais vous connaissez déjà !

S’en suit une séquence d’une rare intensité, mon adversaire me regarde intensément comme pour me dire : « tu ne me fais pas peur », de longues minutes passent et il me regarde toujours. Je sais que le match se joue à 50% au moins en dehors du terrain, je le regarde donc à mon tour et je ne lâcherais pas. S’il croit qu’il va m’impressionner c’est qu’il me connaît mal. Au jeu du regard je peux tenir des heures sans sourciller ou même cligner des yeux. En indre et loire j’ai même gagner le concours de « je te tiens, tu me tiens » mais c’est une autre histoire. Il me regarde, je le regarde, nous nous regardons comme un vieux couple qui ne veut pas s’avouer qu’il ferait mieux de se séparer et le temps lui s’en va. Son regard est profond, puissant, imperturbable. Au bout de plusieurs longues minutes je me sens défaillir, mes yeux me piquent, j’ai besoin de cligner des paupières, juste une fois, mais je ne peux pas, je ne veux pas … putain putain putain (j’ai rajouté un peu de vocabulaire cru à la demande d’un certain A. plus connu sous le nom de JJ qui trouve mes commentaires trop lyriques et pas assez heu vulgos enfin vous voyez le genre et aussi pour ne pas perdre les plus anciens d’entre vous qui aiment user et abuser d’un vocabulaire fleurit et imagé car non je ne laisserai personne sur le bord du chemin, je suis là pour rassembler large et vous garder avec moi, courage) … il va gagner le jeu du regard et je n’aurai plus qu’à rentrer chez moi. Mon adversaire est fort, rusé, fourbe… je tente le tout pour le tout, le match n’a pas commencé et j’en suis déjà là … je tente… une diversion et lui demande, l’air le plus décontracté possible, ce qu’il attend, il détourne alors le regard et j’en profite pour cligner des yeux trois fois rapidement. Je peux maintenant tenir des heures, je suis un bête, un as des jeux de regard, je vous ai parlé de mon titre d’indre et loire ? oui ? ha merde (pour toi JJ.). Laerthis me répond en toute simplicité : « bha que tu places tes joueurs pour que je puisse me mettre en défense ». Je le regarde interdit. Mon cerveau bug, je ne comprends pas ce qu’il me dit … j’ai perdu toute contenance, je tente alors de sourire. Sourire ne coûte rien mais vous permet souvent de retrouver un peu de cette fameuse contenance…. Je souris et je lâche d’une petite voix : mais c’est moi qui attaque …

Ha merde, qu’il me dit, désolé, je suis un peu à l’ouest…

Le match peut alors commencer. Tout se déroule pour le mieux, après deux doubles crânes tour un, je ramasse (facilement) la balle je cage et j’avance. Les tentatives adverses pour me stopper se transforment rapidement en tentative pour sauver le maximum de joueur et s’offrir une chance d’égaliser en seconde. Il est vrai que l’absence d’un blitzer et la présence de trois mercenaires pour le match m’avantagent fortement. Tour 8 je commets LA boulette, en voulant frapper à 3 dés son unique blitzer je me mets en position de prendre un turn over retentissant. Mon tueur de troll frénétique frappe son adversaire une fois et … le repousse sur une case qu’IL choisit, le second blocage se fait à un dé et je crâne… pourtant je vous jure que je ne voulais pas la ramener, mais je ne peux pas m’empêcher de crâner… heureusement qu’il me reste une relance et que j’ai déjà consommer l’ensemble de mes doubles crânes… je push et je respire. Je l’ai échappé belle ! 1-0 à la mi-temps.

On repart sur de bonnes bases mais l’absence chronique de joueurs valides pousse Laerthis à marquer (trop) vite me laissant plus de 5 tours pour marquer ! HAHAHAAHAH ! je ris intérieurement, mais alors que je place mes joueurs je comprends … je comprends que la fourberie de ce coach n’a pas de limite ! Il me connaît, il a lu mes pensées les plus intimes (enfin mes commentaires, mais c’est presque pareil à la vérité prêt !). Il sait que je suis venu à la Lutèce pour me trouver, que je me suis inscrit pour me forger une identité forte et surtout que je l’ai trouvé ! je suis Ash 2 td ! Le gars qui a toujours 2 putains de td dans son match ni plus ni moins … 5 matchs, 5 fois deux tds et le voila qu’il marque rapidement pour me laisser l’occasion d’en marquer un troisième et de me perdre (comme j’ai déjà du perdre la moitié d’entre vous par l’utilisation de mots compliqués et de digressions fallacieuses et déceptives) ou d’en prendre un troisième et de perdre tout court !

Je sens une goute de sueur glisser sur mon front, j’ai peur. Enfin peur … je suis Ash 2 td, je ne vais pas avoir peur du premier petit elfe venu ! je vais aller jusqu’à la ligne de td adverse, tenter mon gfi habituel et le rater comme ça tout le monde sera content !

Je reprends donc espoir, je me place et je joue de ma supériorité numérique. Les elfes pros accusent le coup mais se défendent vaillamment. Plusieurs fois je me dis que je n’y arriverais effectivement pas, que je vais merder un block, ou deux d’affilé et me condamner au match nul, mais les voies de Nuffle sont parfois impénétrables et je me retrouve, tour 16 en position pour marquer sans jet ou presque, mon deuxième td ! Gloups, je me sens défaillir ! Si je marque je me damne mais si je ne marque pas je me condamne …
Et tout ces joueurs qui sont sur l’terrain et qui croient tous en moi, c’est à l’enfer du match nul que je les renvoie !

Je suis embarrassé … Laerthis dit la fourbasse m’a coincé. Il me laisse le choix entre « faire un nul » et « perdre mon identité ». Des milliers de pensées se bousculent dans ma tête, je ne sais plus quoi faire. Le monde semble suspendu à ma décision …
Je suis fébrile, mais j’y vais quand même : je tente le td ! et ça passe (bon c’était dur de le rater). 2-1 et tout un avenir qui s’offre à moi, je ne suis plus Ash2td, mais tout simplement Ash, un noob du vis-à-vis qui pensait s’être trouvé mais qui est toujours en quête de lui-même …

Hors ligne

 

#53 13-12-2018 11:49:55

Skarlan
Légende
Lieu: Asnières
Date d'inscription: 16-01-2015
Messages: 1255
La hordeMalevolent Raveners

Re: Immersion d’un Noob dans le vis-à-vis [partie 3 : La lutèce]

Jolie plume.... euh... je veux dire... c'est bon ça PUTAIN!
Je connaissais la technique de Laerthis qui consiste à assommer tes joueurs à coup de paroles sans respiration aucune pour permettre à l'esprit du coach adverse de reprendre pied. Mais la technique du regard est pas mal. Apparemment elle l'a plus destabilisé qu'autre chose smile
Continue à te chercher, ça fait de bons écrits smile
Je te souhaite pas de faire comme moi à gagner la Lutèce car après tu perds tes repères. Mais je me souviens que chaque rencontre était un défi, chaque victoire... une victoire justement.
Si tu jouais pas nain, j'aurais envie de jouer contre toi tiens :P


"La chance c'est pour les débutants"
"Maudit un jour, maudit toujours"
"La maturité de l'homme est d'avoir retrouvé le sérieux qu'on avait au jeu quand on était enfant." Alain Damasio

Hors ligne

 

#54 13-12-2018 11:54:23

Ashrame
Vétéran
Date d'inscription: 29-04-2018
Messages: 165
Nains Descriptibles

Re: Immersion d’un Noob dans le vis-à-vis [partie 3 : La lutèce]

l'année prochaine je jouerai bas fond ou sylvains
ou mort vivant, ou ou ou...

Hors ligne

 

#55 13-12-2018 11:58:15

lepropre
Arbitre
Lieu: Issy les moulineaux
Date d'inscription: 07-07-2011
Messages: 4378
Cirque de rhumNemosus Corsaires

Re: Immersion d’un Noob dans le vis-à-vis [partie 3 : La lutèce]

Gob ?


Je n'ai jamais vraiment perdu un match dans ma carrière, j'ai juste manqué de temps certaines fois.

Hors ligne

 

#56 13-12-2018 11:59:28

Ashrame
Vétéran
Date d'inscription: 29-04-2018
Messages: 165
Nains Descriptibles

Re: Immersion d’un Noob dans le vis-à-vis [partie 3 : La lutèce]

si j'arrive a les faire peindre pourquoi pas !

Hors ligne

 

#57 13-12-2018 12:00:38

lepropre
Arbitre
Lieu: Issy les moulineaux
Date d'inscription: 07-07-2011
Messages: 4378
Cirque de rhumNemosus Corsaires

Re: Immersion d’un Noob dans le vis-à-vis [partie 3 : La lutèce]

Tu sais, une équipe de gobelins en prêt ça se trouve facilement. mrgreen


Je n'ai jamais vraiment perdu un match dans ma carrière, j'ai juste manqué de temps certaines fois.

Hors ligne

 

#58 13-12-2018 13:33:55

Tyra
Expérimenté
Date d'inscription: 17-01-2013
Messages: 32

Re: Immersion d’un Noob dans le vis-à-vis [partie 3 : La lutèce]

Tes Nurgles t'attendent !

Hors ligne

 

#59 13-12-2018 13:48:56

Skarlan
Légende
Lieu: Asnières
Date d'inscription: 16-01-2015
Messages: 1255
La hordeMalevolent Raveners

Re: Immersion d’un Noob dans le vis-à-vis [partie 3 : La lutèce]

Tyra a écrit:

Tes Nurgles t'attendent !

comme tu vins de lui pourrir sa surprise... lol
du coup tout le monde va choisir Nurgle en premier choix juste pour qu'il n'y ait pas accès maintenant... c'est sûr!


"La chance c'est pour les débutants"
"Maudit un jour, maudit toujours"
"La maturité de l'homme est d'avoir retrouvé le sérieux qu'on avait au jeu quand on était enfant." Alain Damasio

Hors ligne

 

#60 13-12-2018 16:30:06

Ashrame
Vétéran
Date d'inscription: 29-04-2018
Messages: 165
Nains Descriptibles

Re: Immersion d’un Noob dans le vis-à-vis [partie 3 : La lutèce]

nan c'est les nurgles qu'on a gagné à la dragon bowl, les nurgles GW.
La proba pour que je les prenne est a peu pres à 5% ...

Hors ligne

 

#61 24-12-2018 12:25:36

Ashrame
Vétéran
Date d'inscription: 29-04-2018
Messages: 165
Nains Descriptibles

Re: Immersion d’un Noob dans le vis-à-vis [partie 3 : La lutèce]

Cela fait maintenant deux semaines que je me traine… je suis préoccupé. Le monde se dégrade, avant l’automne c’était un temps gris, pluvieux pendant lequel nous sortons nos gilets les plus chaud et les plus colorés, les plantes se fanent et les feuilles jaunissent, mais avec le réchauffement climatique, la dichotomie sociale et la surstimulation de nos besoins tout semble s’enrayer, nous repères s’embrouillent et nous perdons pied. Tout est sens dessus dessous ( et non pas sans dessus dessous qui voudrait dire que rien n’existe ce qui ne serait pas très positif) : le temps est chaud, sec, les feuilles se colorent, les plantes repoussent,  nous allégeons nos tenus et ce sont les gilets qui jaunissent ! 
Alors c’est vrai que à l’aune de ces changements mes petits état d’âme ou ma crise d’identité bloodbowlistique peuvent apparaitre quelque peu secondaire… mais comme on dit souvent : « mieux vaut mobiliser son intelligence sur des conneries que sa connerie sur des choses intelligentes… » je vais donc vous parler de ma j7 !

Mais avant de vous narrer mes exploits, il faut vous mettre dans Le contexte : Nous sommes lundi soir, je pénètre dans la BMQF et j’attends Bosk mon adversaire du jour ! Qui est Bosk ? ou va-t-il ? que fait il ? comment joue-t-il ?  toutes ces questions que je me pose avant chaque match restent (souvent) sans réponse avant le match, et même parfois après (coucou José ) . Pour Bosk les informations dont je dispose sont maigres : d’après son avatar on y voit une jeune fille rousse et fraiche au regard  profond et pénétrant. Sous sa photo une seule mention : Légende ! Le genre de coach qui ne se laisse pas impressionner par mon rire gras et méprisant (cf son message sur la page 2), capable de lire l’avenir de mon équipe dans les  pixels de mes résumés !
Quelque chose me dit que le match va être compliqué. Ce petit quelque chose c’est l’intuition. J’en parle assez peu, car je sais les gens peu réceptif à ce qui les dépasse ! Mais je suis un sniper moi, un rapace, je base mon jeu sur l’analyse normative et comportementale de mes adversaires. Lucidité, justesse, exactitude sont les maitres mots qui me permettent de comprendre les stratégies adverses avant même qu’il ne les mette en place et m’aident à me sortir de toutes les situations !
Je sens, que dis-je « je sens », je sais que  cette photo est la sienne, je peux même dire que c’est la sienne lorsqu’elle est entrée à la Lutèce ! J’ai une vision très nette de la situation, c’est limpide. Elle a choisi de jouer nains, deux années de suite ou presque, après avoir coaché des elfes noirs et des sylvains… mais c’est avec les nains qu’elle a réalisé son meilleur résultat : finaliste pendant la saison 2014-2015. Le match promet d’être bien compliqué à bien des égards !

Je pénètre donc dans la BMQF et je cherche mon adversaire : que des barbus, pas de rouquine … Je m’installe et j’attends … j’attends… José arrive, me regarde et plisse les yeux. Je sens qu’il fait des efforts pour me remettre… j’ai l’impression qu’il a lu mon dernier compte rendu et que je devrais opéré un repli tactique vers les toilettes ! Mais je tiens bon et je lui claque la main et lui sert la bise ! ou l’inverse mais avec josé tout est un peu inversé …  En tous cas ça me fait plaisir de le voir. Arrive juste après un coach imposant, le genre de coach parfait, dans l’imaginaire collectif et le miens, pour diriger des nains ! Son regard est vif, malin, avide. Il s’approche de moi et se présente : Bosk !
Putain (1) … putain(2) … putain (3) (oui j’ai toujours mon quota de triple putain dans un compte rendu) je suis estomaqué ! je ne m’attendais vraiment pas à ça. Moi qui me vante de tout comprendre, qui fait de l’anticipation ma force, je suis passé à coté et pas qu’un peu… : Bosk est un(e ?) coach transformiste. Voila c’est dit ! Et force est de constaté qu’elle a pris cher la bougresse … mais le transformation est parfaite, la barbe, la posture, le physique tout laisserait supposé que je joue contre un mec !
Je ne laisse rien paraitre de mon trouble et nous nous installons. Je lui propose une bière, « elle » refuse, j’aurais dû lui proposer un verre de vin blanc ou une eau minérale. Je gagne le toss et décide d’attaquer. Ma stratégie va être un peu différente de d’habitude : je sais que physiquement je vais prendre, les Inguiz titi dénombrent pas moins de 5 chataignes… contre 0 pour les Nains Descriptibles, je vais donc essayer de marquer le plus tard possible et de tenir en défense avant de me faire démonter et ainsi assurer le nul ! hé ouais je suis un putain (4)de stratège.
Je place mes joueurs majoritairement sur la loss et un peu derrière aussi, les nains ne sont pas rapides mais je n’ai pas une folle envie de me prendre un blitz contre. On commence à faire ce qu’on fait le moins bien : on frappe, on frappe, on frappe… c’est lent, et répétitif mais ça paye (trop)rapidement.  Les nains qui d’habitude occupent bien le terrain se font décentrer et repousser à droite. J’ai un boulevard sur le coté gauche et je m’engage !
Mon adversaire sourit et je sens que je suis en train de me faire avoir !  J’expérimente la stratégie nanique ou panique selon qu’on est d’un coté ou de l’autre du terrain.
Bosk m’a laissé passer pour mieux me forcer à marquer vite … la bougresse connait bien son histoire et ma petite promenade de santé se transforme en course inversée contre la montre … je me retrouve presque coupé en deux, forcé de prendre des décisions complexes : marquer maintenant et lui laisser 5 tours pour égaliser ou temporiser… les nains se collent, la pression monte et la machine s’emballe. Je tiens un tours de plus mais je n’ai plus de quoi retarder l’inévitable : je marque tour 5 !
La stratégie de mon adversaire a été payante… je me suis fait avoir comme un bleu ce qui tombe pas si mal vu que c’est la couleur de mon équipe.
Je place mes joueurs, mais le constat est sévère : ils ont des hommes en nombre (11+ une crazy pompom), le danger est réel, il faudra jouer serré pour les impressionner. Le blitzer agile (+1) est une plaie, je vais devoir le neutraliser. Les Inguiz titi se placent agressivement. Leur positionnement ne laissent aucun doute : ils veulent égaliser ! Alors oui c’est une lapalissade somme toute basique, quand on se place au blood bowl c’est rarement pour aller chercher des champis, mais bon parfois on se place à la va comme je te pousse, sans affirmer réellement la volonté cachée derrière. Là aucun doute, ils vont chercher à progresser rapidement (pour des nains) et marquer en 4 tours !
La balle s’élève et tombe dans le fond du terrain. C’est presque un soulagement, il va être extrêmement difficile à mon adversaire d’aller chercher la balle et de remonter le terrain, mais Bosk est un coach futé et surprenant.
Les INguiz Titi choisissent dans un premier temps de ne pas choisir de côté et de percer au centre. Et profite de mon kick pour expérimenter un tout nouveau style de jeu dit « le jeu à l’elfe » ou « comment entuber Ashrame et lui faire ravaler son sourire moqueur et ses vannes à deux sous ». Le coureur ramasse la balle et tente une passe pour s’en délester ! Le soleil brille haut dans le ciel, la passe n’est pas aisée, on évalue la réussite de ce genre de passe à 1 chance sur 3. En réalité elle est beaucoup plus faible.
La balle s’envole et tombe dans les bras du blitzelf (damned).  Avec ce tour de force Bosk réussi à plus que compenser le bon kick en fond de cours … et marque aussi son premier pex ! la bougresse m’a bien eu.  Je serre les dents et accuse le coup. Au centre du terrain la mêlé naine fait peine à voir. Je sais que la plus part d’entre vous considère le jeu nain comme lent et grossier, que le manque de finesse apparente et l’absence claire de subtilité le rend pénible à voir et encore plus désagréable à jouer (avec ou contre). Et vous avez évidemment raison… en partie. Le jeu nain est un jeu complexe, où chaque placement compte double. L’absence de mouvement les rends extrêmement sensibles à toute pénétration ou contournement d’équipe plus rapide. Mais lorsque vous jouer nains contre nains … les choses changent. Votre adversaire est aussi lent et pataud que vous  et ils cherchent bien souvent à vous entraver par de multiples sacrifices. Les savants placements se transforment en de sales mêlées et le match s’enlise. C’est exactement ce qu’il s’est passé en cette deuxième moitié de première mi-temps. Les nains se sont collés, les frappes multipliées, et les armures se sont cabossées. Rien que du normal. Deux tours avant la fin Bosk lance sa réelle offensive qu’on pourrait appeler le cheval de 3 ! pas la ville de Troie hein ! mais 1, 2, 3 !
1/ il me fixe au centre
2/ il pénètre à gauche
3/ il passe la balle  et marque facilement !
Cette stratégie naine clairement inspiré de la stratégie elfique dites « du couloir » est risquée, couteuse, mais peut s’avérer payante !  Je tente de circonscrire l’attaque, je neutralise un nain pouvant marquer, et colle le deuxième. Pour marquer il va falloir y aller, frapper (deux dés deux fois), transmettre en zdt (4+), esquiver (3+) et gfiser(2*2+) ! Mon adversaire parle beaucoup ce qui me fait dire que j’avais raison sur mes déductions picturales et  crâne en cette fin de match, j’ai même envie de dire qu’elle double crâne ! de suite l’enchainement devient plus compliqué et de 48.6% elle passe à 22% de chance de réussite. Je respire plus, je respire mieux ! J’ai l’intime conviction qu’elle va échouer. Le blitzer s’élance, transmet la balle facilement, j’ai envie de crier « ohhhhhh qu’est ce que tu fous là ! arrête !  » je me retiens parce que je sais qu’il va  tomber en esquivant. Son coureur tente de quitter la zone de tackle adverse sans sourciller … mais putain (5) qu’est ce qu’il lui prend de faire des trucs comme ça ????, il a encore deux gfis à réaliser, il ne peut pas les faire, c’est IMPOSSIBLE ! Le coureur allonge sa foulée, fait un pas supplémentaire, easy… je commence à transpirer, je vais me faire aligner… mais non ! NON NON !!!! c’est IM-PO-SSIBLE !!! ok ?
Bon bah elle me démontre que SI c’est possible et égalise au tour 8 l
De « plutôt bien » parti je passe à : super galère… il va falloir que je le retienne pendant 8 tours, que je tienne droit comme un i pour essayer d’obtenir le nul. La victoire n’est plus vraiment une option !

La seconde mi-temps commence sur un note moins légère. Je me place en « socle de béton » , s’il veut passer il faudra passer au centre ! La balle s’envole et il la récupère facile et avance. Au centre on se tape dessus allégrement et mes armures commencent à craquer. Je suis dépité, je sens ma première défaite se profiler … il faut être réaliste, j’aurais pu perdre bien avant, j’ai eu ce qu’on appelle « la bénédiction de nuffle » traversant les matchs avec une chance insensée (ou presque) et bah voila c’est fini…
Dépité, je regarde le terrain. Son porteur me semble proche, très proche, trop proche. Je calcule, et je me rends compte que je peux aller le saquer à un dé… il n’a aucune compétence de bash et j’ai donc ½ de le mettre au sol !
L’espoir renait , j’ai une ouverture et je compte bien m’introduire. Je fixe les joueurs adverses et je m’élance et… suspense  PAF la balle tombe au sol mais je n’arrive pas à la ramasser …
Au centre ça cogne dur, mes armures craquent comme des chocapics mais comme je n’ai pas trop d’argent rien ne se passe (argent… blé … tagada tsoin tsoin ?). Bosk récupère la balle, mais pour protéger son porteur il devient gourmand, trop gourmand et sans relance tente un double gfi … le coureur tombe ! Il devient clair que je vais marquer maintenant rien ne peut plus m’en empêcher ou presque !
Deux tours plus tard c’est le 2-1 niveau td et 2-0 niveau sortie. La fin du match promet d’être compliqué. Tous les nains sont au centre. Tous ? non 3 Inguiz tentent de se faire la male à gauche, pourquoi à est ce que tout le monde va toujours à droite (du coup ma gauche) ? je ne sais pas, mais c’est comme ça, surement un biais cognitif ou neuronal.

J’ai une opportunité de dingue : un double push push me permet de venir coller le porteur et de le frapper sans même blitzer, pour ça je dois dégager mes nains sur deux frappes et donc faire au moins deux pushs sur 4 dés. Pas si complexe que ça, je suis confiant : premier block double pow/skull … ca commence pas bien… je peux encore le faire … mais re double pow/skull…
Ca ne passera pas … c’est dommage mais c’est comme ça, du coup je tente un repli discipliné. L’attaque est enlisée et j’ai l’opportunité de venir frapper mon adversaire à un dé … Bosk en tant que fin limier qui veut me faire douter, parce qu’elle aime me faire douter me dit que je peux venir frapper a deux dés … et effectivement je pourrais, mais au prix d’une esquive … je préfère le faire sans et frapper à coup sur ! Ca tombe !
On se retrouve dans une position un peu similaire à la première mi temps, bosk peut marquer à coup de 4+ sans relance. Je frémis … j’ai peur, je doute… mais Nuffle est un farceur et c’est la première esquive qui rate ! c’est le soulagement ET la victoire !!!
2-1 contre des nains brutaux et méchants, je suis content, heureux et je me prépare à rencontrer d’autres nains brutaux et méchants … ma vie est un éternel recommencement …

Hors ligne

 

#62 10-01-2019 13:24:30

Ashrame
Vétéran
Date d'inscription: 29-04-2018
Messages: 165
Nains Descriptibles

Re: Immersion d’un Noob dans le vis-à-vis [partie 3 : La lutèce]

Après les Nains de Bosk, ce sont les nains bien nés des profondeurs , les nains sur-élevés ou grandis voire embourgeoisés de Pierre-Alexis qui n’hésitent pas à chevaucher vers la victoire …  Ces Nains « Ducs » (tagada tsoin tsoin), cette équipe mi-lourde mi-fragile, me laisse une impression mi-chèvre mi-raisin, mais revenons plutôt au déroulé du match. Le rendez vous est pris et nous décidons d’un commun accord de nous retrouver à la Waaagh.
On se retrouve pour cette rencontre, car un match de blood bowl en vis-à-vis c’est avant tout une rencontre. Dans l’ensemble de mes matchs je cherche un retour d’expérience unique et aujourd’hui j’obtiens un (retour) de bâton !
-    Ca va ca se passe bien ?
-    J’ai pris cheeeeeeer physiquement sur mon dernier match, me répond-il avec un regard étrange et un petit sourire perturbant. Contre des eeeelfeuuuh. Du bonheur ! du coup si je me qualifie pour les play off, je pourrais en plus choisir mon équipe l’année prochaine !
Je souris d’un air entendu, mais n’ayant pas lu les règles de fonctionnement de la ligue je ne sais pas du tout de quoi il parle. Je lâche un « c’est bougrement rusé » bien senti qui passe nickel ! Puis je relance d’un « ça devrait le faire » qui se veut encourageant !
-    Bah on sait jamais, avec toute cette malmoule je me retrouve dans le ventre mou, même toi t’es au-dessus moi au classement!
OUTCH ! j’accuse le coup et je souris ! Le « même toi » est dur ! comment peut-il me jauger sans même me connaitre ? Oh tristesse, oh coaching ennemi, que n’ai-je tant vécu pour une telle infamie ?
Voila qui clôture admirablement notre discussion, nous choisissons donc de nous mettre à ce que nous sommes venus faire, et comme le dirait poétiquement Eddy : « on est pas venu enculer des mouches » laissant un véritable doute sur la taille de son attirail parce que pour encul… enfin une mouche c’est pas bien gros mais  je m’égare désolé.
L’équipe de P.A. est bien monté (oui je suis dans ma phase « blagues graveleuses et autres insinuations ») : Deux poneys blodgeurs, 1 hobgob aux crampons affûtés, un autre à l’agilité surdéveloppée, et 6 nains paradoxaux ! Car oui j’ai toujours trouvé étrange d’avoir des boites de conserve qui s’ouvrent entre elles, un peu comme si le père noël passait la nuit du 24 s’auto déposer des cadeaux surprises.
P.A. Gagne le toss et décide de prendre la balle. L’attaque est agressive, sauvage. Les Nains ducs cherchent à forcer le centre, mais le voyant quelque peu surpeuplé, ils dévient sur ma gauche et s’enfoncent dans un goulet d’étranglement dès le tour 2 : cage contre la touche à deux cases, le tout collé à mon tueur de troll au sol. C’est osé, ça sent le piège à plein nez, mais comme on dit à poney donné on ne regarde pas les dents !
Le pti Calciné (mon tdt) s’élance (avec soutien) percute le centaure et l’envoie communier avec ses fans. Mon piège se referme, la situation se tend et le porteur de balle se sent bien à l’étroit.
P.A. comprend qu’il doit réagir rapidement, heureusement il a un plan B, car il faut toujours un plan B. Pénétrer par le petit trou, en force, pour aller marqué n’était pas la bonne solution. Il faut donc revenir aux fondamentaux et se baser sur les forces inhérentes au jeu nain : le jeu de passe !
Pour sortir de cette nasse les Nains Ducs ont besoin d’un block (deux dés), d’une esquive, d’un gfi, d’une passe 3+ et d’une réception 3+, rien d’insurmontable … sauf que le block se solde par un échec que mon adversaire est contraint de relancer. Je souris, je suis confiant, ce revers du destin va  lui couter cher, très cher ! hahahahaah, car sans relance c’est moins d’une chance sur trois de réussite ! le porteur s’élance, esquive (ohhh), gfise (haaaa), et passe (grrrrr), la balle s’envole, le dé roule… 4 … (pfff) l’hobgob peut partir loin de tout blockage. P.A. calcul bien son coup et je ne peux, au mieux, que coller le porteur au prix d’esquives 4+ et de gfi…
Tout est fini… tout ? non, car le positionnement de mes joueurs me permet de tenter un push push astucieux. J’aime les push push, ça permet (bien souvent) de changer la donne. Il me faut un push (quel qu’il soit) permettant de positionner un de ces joueurs pour le pousser ensuite et aller blitzer le porteur. Je peux même me permettre de m’y reprendre à deux fois pour le mettre au sol et libérer mon tueur, il me faudra ensuite deux gfis pour le frapper avec ½ de le mettre au sol  ca fait du 70% à la louche de réussite, en fonction des résultats, avec une relance.
Je suis confiant, je suis toujours confiant quand je fais du push push. Je frappe et je pousse : parfait. Je refrappe et double crâne … damned … mes chances se réduisent comme peau de chagrin pas grave ma maxime est toujours la même : quand quelque chose ne fonctionne on applique le triple R ! Reload, Recalibrate, Reengage ! En gros je relance quoi et je garde le même plan vu que j’ai pas vraiment d’alternative …
Les dés roulent dans mon tonneau que j’aplati avec un geste rageur. Je soulève mon gobelet à dés (pas si) nain et … double crâne … PUTAIN  de merde ! mon brillant push push cassé dans l’½uf par un putaun de double double crâne de merde. Mon adversaire profite de l’aubaine pour marquer !
Il me reste 4 tours pour marquer, ce qui est largement suffisant !
Je m’installe et nous recommençons. L’avancée n’est pas bien rapide (j’ai des nains pas des poneys de course) et mon adversaire à récupérer l’ensemble de son équipe, je n’avais sorti qu’un poney (sonné dans le public) et un gardeux (commotionné tour 2 mais sauvé par l’apo). La horde colle et tente  d’enrayer ma progression. Mes nains frappent, frappent, frappent et se frayent un chemin à la force de leurs poings. Il me reste deux tours pour marquer et j’ai réduit l’effectif adverse en poussant un nouveau joueur dehors mais la défense adverse est bien positionné, PA a bien joué le coup et sa stratégie d’étouffement, bien que dangereuse, s’avère payante. Je regarde le terrain à la recherche d’une idée, même à la con, me permettant de sortir de l’étaux et … je la trouve 
Il me suffit d’un block puis d’une esquive du porteur pour recager au centre et augmenter, presque exponentiellement, mes chances de marquer. Le blitz passe, nickel, hje positionne mes gars, il ne me reste plus que l’esquive à réaliser et je serai bien, très bien. Je jette mon dé : 2 … arghhhh, c’est dur, mais j’ai toujours ma relance hahahaha ! je relance : 2 … cette fois c’est fini Mélo, ma star mirifique block / esquive tombe lourdement sur le sol et se tue …
J’accuse le coup et demande à Calypse, mon apothicaire de me rattraper l’coup. J’espère qu’il est dans un bon jour … la perte de ce joueur serait pour le moins compliquée… et comme on vous le savez surement si le pire n’est jamais décevant, l’apo Calpyse prend souvent du retard et aime se faire attendre. De mon côté de la table  je commence à craquer, je trépigne sur ma chaise et je cherche frénétiquement mon jeton d’apo… Le temps s’étend, se dilate, je suis fébrile, je soulève un papier, une fiche, un note et je le retrouve. Je pousse de petits cris de joie : L’Apo Calypse est arrivé, et je ne croyais pas si bien dire, mais je ne vais pas spoiler. Je lance les dés : mon joueur est sauvé. Il sera bel et bien présent pour la deuxième mi-temps ! Il me regarde placide attendant surement des remerciements pour avoir fait son travail … je lâche : « je ne vais pas te donner des fleurs, je ne suis pas un putain de fleuriste, je t’ai attendu 3 heures … ce que nos amis anglosaxon auraient poétiquement traduit par « The TrebleMakers « waiting for apocalypse » (oui bon bah désolé). La boucle est bouclé, on a pas le temps pour une nouvelle chanson ! Mon adversaire ne peut plus marquer, pour moi c’est compliqué mais possible. Il « protège » la balle en l’encadrant par deux joueurs sur le bord de touche : son hobgob agile et le nain gardeux rescapé de son attaque.
Avec un push push je peux aller frapper les deux voire les pousser dehors… mais c’est pas la journée des pushpush, non clairement pas.. pour le réussir je dois d’abord mettre au sol un nain, blitzé un autre (le mettre au sol) pousser mon joueur sur le 4 agi puis frapper deux fois un autre nain… en gros  pas simple on va dire !
Je commence par des fleches, des fleches et encore des fleches. Des fleches quand je dois faire tomber, des fleches quand je dois pousser à un dé et des flèches encore quand je veux sortir le nain a deux dés contre… quand on a pas de chance hein 
Bim le nain sort mais le 4 agi  reste solidement arrimé à la balle. La foule accueille avec joie cette nouvelle offrande et le tue. Mon adversaire à des yeux tout rond, il regarde presque incrédule le résultat. Il vient de reperdre son gardeux, c’est intolérable, il se lance dans une tentative de négociation hasardeux argant que le premier jet était celui d’armure, il ira même jusqu’à utiliser son joker « l’appel à un ami » qui confirmera le verdict : la mort !
Je peux encore marquer, il me faut maintenant un blitz 1 dé sur le centaure + positionnement dans l’enbut, suivi d’une tentative de récupération de la balle (4+) esquive (3+), passe (3+) réception (3+) avec un ou deux gfi pour le fun… j’ai encore et toujours ma relance, je ne suis pas complètement à la rue !
Le blitz passe (repousser), mais je n’arrive pas à me saisir de la balle … outch bouhhh oh rage, ohhh désespoir … adieu veau, vache, cochon, couvée enfin bref  c’est la merde, mes rêves de victoire s’envole et moi je reviens sur terre, brutalement.

1-0    à la mi-temps, il est temps de reload, je recalibrate mon équipe car je n’ai peur ni des ouvre-boites, ni des anglicismes et je re-engage. La deuxième mi temps commence sur un note plus fleurie, les armures des hobgob craquent comme des biscuits trop secs et Pierre-Alexis commence à prendre du plaisir, beaucoup de plaisir. Je le sais vu qu’il n’a pas cessé de me le dire : aux « je m’amuse follement », succèdent les « je suis heureux d’être là » entrecoupé de « c’est génial » et « super ». Chaque jet non réussi (pas de mise au sol ou pas de passage d’armure) engendre la sélection aléatoire d’un de ces commentaires. Je suis impressionné, j’ai vu des gens perdre patience, des gens s’agacer contre les dés, des gens indifférents, mais rarement des gens heureux de rater leur jet ! Une fois cependant, je dois bien le confesser, il a manifesté un léger très léger agacement avec cette phrase « je perds mon temps, il n’y a pas de match, je ne vois pas comment ça pourrait être pire » et j’avoue que dans un fugace moment d’égarement j’aurais voulu répondre quelque chose d’agréable pour lui remonter le morale mais s’aurait été un vrai manque de respect de ma part !
Voyant que ma politique d’éradication n’était pas assez rapide, il a même entreprit de tuer lui-même ses nains en esquivant, nains que je ne tapais même plus ! Mais bon comme on dit chez nous : y’a pas de mal à se faire du bien, et cette nouvelle persistante sur son nabot l’a requinqué pour la journée.
Tour 16 : égalisation 1-1 ! un match qui, comme me le dira très humblement mon adversaire : « ce match nul contre toi à un vrai gout de défaite »

Hors ligne

 

#63 10-01-2019 13:55:45

Skarlan
Légende
Lieu: Asnières
Date d'inscription: 16-01-2015
Messages: 1255
La hordeMalevolent Raveners

Re: Immersion d’un Noob dans le vis-à-vis [partie 3 : La lutèce]

Ashrame a écrit:

Je souris d’un air entendu, mais n’ayant pas lu les règles de fonctionnement de la ligue je ne sais pas du tout de quoi il parle. Je lâche un « c’est bougrement rusé » bien senti qui passe nickel ! Puis je relance d’un « ça devrait le faire » qui se veut encourageant !

j'adore!   Smiley 075

même toi t’es au-dessus moi au classement!

« ce match nul contre toi à un vrai gout de défaite »

bienvenue à la Lutèce.
tu verras que tu passes un stade de respect, quand ton adversaire te dit que tu n'as pas gagné mais chatté wink
je me souviens d'un commentaire au khoumitoss chez Haktar : en voyant mon roster d'équipe, mon adversaire me dit "tu comptes gagner avec cette équipe?" d'un air très sérieux smile
ou encore, match contre Haktar : "je prends un photo, ça te gêne pas?" "non bien sûr" "OK, souris" FLASH"profites, c'est la dernière fois que tu souriras pendant ce match"

Puis tu commences à voir que quand l'adversaire se tait, qu'il a perdu de sa superbe, que ses tours s'allongent en durée, c'est qu'il est vraiment en difficulté wink

Dernière modification par Skarlan (10-01-2019 13:56:44)


"La chance c'est pour les débutants"
"Maudit un jour, maudit toujours"
"La maturité de l'homme est d'avoir retrouvé le sérieux qu'on avait au jeu quand on était enfant." Alain Damasio

Hors ligne

 

#64 10-01-2019 13:59:55

Laerthis
Légende
Date d'inscription: 31-07-2015
Messages: 1692
Emergency DepartmentSunshine Cleaning

Re: Immersion d’un Noob dans le vis-à-vis [partie 3 : La lutèce]

AAAAH, CA CHOUINAIT ENCORE.

M'étonne pas tiens.

Hors ligne

 

#65 10-01-2019 14:00:04

Ashrame
Vétéran
Date d'inscription: 29-04-2018
Messages: 165
Nains Descriptibles

Re: Immersion d’un Noob dans le vis-à-vis [partie 3 : La lutèce]

smile
oui oui je trouve ca drole moi !

Hors ligne

 

#66 10-01-2019 16:07:46

Tyra
Expérimenté
Date d'inscription: 17-01-2013
Messages: 32

Re: Immersion d’un Noob dans le vis-à-vis [partie 3 : La lutèce]

Belle perf' t'as réussi à caser du Roi Lion !

Hors ligne

 

#67 10-01-2019 21:12:47

Ashrame
Vétéran
Date d'inscription: 29-04-2018
Messages: 165
Nains Descriptibles

Re: Immersion d’un Noob dans le vis-à-vis [partie 3 : La lutèce]

merci pas simple en effet

Hors ligne

 

#68 20-01-2019 18:30:24

Ashrame
Vétéran
Date d'inscription: 29-04-2018
Messages: 165
Nains Descriptibles

Re: Immersion d’un Noob dans le vis-à-vis [partie 3 : La lutèce]

C’est la J9, on est maintenant plus proche de la fin de saison que de son commencement. Le temps file à une vitesse hallucinante . Les matchs s’enchainent de manière presque discontinue et rien ne semble pouvoir casser cette dynamique… Rien ?
Bon aujourd’hui c’est mon match de J9 et j’ai de la chance, je joue contre la crème de la crème, si on en croit la peinture de ses figs, le(s) « Nec plus ultra » : Haktar le Tueur !
Comme toujours, avant chaque match j’essaye maladroitement de déterminer le style de mon adversaire de par son pseudo. Pas de numérologie, je vous rassure, mais juste de l’étude comportementale basée sur le déterminisme sociétal. Quel peut donc être le style de jeu d’un gars qui a choisi comme nom d’emprunt ou de scène « Haktar le Tueur » ? Mon ½il aiguisé voit immédiatement dans Haktar l’acronyme de Katarh ! le pays … ce laisserait entendre que Haktar le Tueur est étranger… le fait qu’il soit étranger justifiant évidemment à lui seul l’orthographe très approximatif de Quatar … mais en tournant le h, il ressemble à un U, et le K est beaucoup plus digeste que le Q. Donc un joueur étranger … ensuite cette petite majuscule sur le T de Tueur qui montre déjà que mon ami étranger aime les oxymores avec ses petites majuscules, et surtout qu’il veut mettre l’accent sur le mot tueur qui en manque pourtant cruellement (d’accent) !

Mes fortes capacités cognitives m’amènent à la seule conclusion logique : je vais me taper un Double P ou plus communément appelé un Prince Psychopathe, qui méprise les gens comme la vie … il va jouer sale, très sale.

Pour être parfaitement honnête et sincère avec vous, je dois dire qu’Haktar à la Lutèce c’est une star, une légende. A chaque match que j’ai fait mes adversaires bienveillant, car oui les joueurs de la Lutèce sont bienveillants avec les nouveaux, qu’on se le dise hein ! et donc à chaque match ils m’ont posé la même question : « tu joues contre qui » et devant mon fameux « bah euhhhh…. » qui atteste de ma volonté sans faille d’être le roxor de l’année qui prépare ses matchs et étudient les stratégies de ses adversaires, il se sont connectés sur mon nom pour m’aider à y voir plus clair. Il n’y a pas une fois  où quand on est arrivé à Haktar le Tueur, PAS UNE hein, où on ne m’a dit : « heuuu ha … » d’un air un peu gêner avant d’enchainer avec ce regard sérieux du gars qui veut te dire un truc important, voire vital : « NE VA JAMAIS CHEZ LUI !!!! Il est très très très (très ?) lent et partir chez lui c’est … » avant d’hocher la tête d’un air entendu.
Je ne suis traditionnellement pas très sensible aux « on-dit », mais il vrai que du coup quand on a monté le rendez-vous et qu’il m’a envoyé l’ensemble de ses dispos j’ai choisi un jour où on pouvait jouer à la waaagh …

Trêve de diversion, j’attends, fébrile, mon adversaire. J’achète de la peinture, parce que j’ai décidé de me lancer dans la peinture des figs que j’ai acheté compulsivement depuis plusieurs mois. Mais contrairement à mes aimables compatriotes qui se spécialisent bêtement dans des peintures de qualité, je choisi de prendre le segment peu utilisé des mauvais peintres sans gout qui enduise leur figurine de couleur. Il arrive et première déception : il est habillé normal… pas de toge, rien … bon … tant pis. Il sort son terrain « Eurobowl Portugal » et des dés aux couleurs du pays .
Je m’enthousiasme : « oh c’est le terrain de l’eurobowl, tu l’as fait ?»  montrant ainsi que je maitrise parfaitement les bases de la lecture, même en attaché …
Il me regarde avec gentillesse, comme si j’étais un tout gentil débile avant de me répondre : « je l’ai organisé »
Je suis soufflé ! L’eurobowl Portugal organisé par un français … c’est une sacré nouvelle. Il ajoute : « je suis portugais ». Le masque tombe ! A travers son nom, il a cherché à cacher sa véritable identité, mais on ne me la fait pas à moi. Je souris, je suis choqué, mais je souris. Un portugais à la Lutèce ? Merde alors …  je n’aurai jamais cru ça possible… c’est vrai qu’en voyant qu’on avait un pédro et un josé j’aurai peut-être pu me douter d’un truc … mais Haktar ? Je le pensais slave et pour être parfaitement sincère, je le voyais russe haktar, ne dit on pas : « Haktar russe » ?
Enfin bon mon match prend une nouvelle tournure, je ferme les yeux et je me vois debout, en larme, au stade de France. On est le 10 juillet 2016 et l’équipe de France vient de perdre sa finale contre… les portugais !!! Je serre les dents, ce match prend une autre tournure, ce n’est plus un simple match de championnat contre le plus lent joueur de la Lutèce, mais l’espoir de tout un peu réunit derrière son nouveau champion !
La pression monte et pourtant je souris. Je gagne le TOSS et je choisi d’attaquer, je place mon roule mort sur le terrain, première fois que je l’utilise lui, j’espère qu’il va me servir. Haktar est content, il préfère défendre qu’attaquer. Avec son ouvre boite (griffe/chataigne + 1mv), et des zombars à 40kpo il a de quoi me faire mal ! Ses deux golems stab vont aussi peser lourdement sur mon attaque, mais toujours moins que sa goule blodgeuse glissade contrôlée.
Je me place et j’espère lui faire mal, très mal, mais on ne change pas une équipe en deux matchs ! Le temps est couvert il pleut des rochers … sur ma gueule forcément sinon c’est pêché !
Saloperie de réchauffement climatique …
Dans ce monde qui change, mon équipe elle est Nain temportel, j’ai presque envie de dire qu’on on est nains cohérents : on frappe mou et pourtant … pourtant je souris ! Je sais que les Nains désirables sont des putains de diesel, des rocky balboa de la vessie de porc, on chaque coup porte, on use nos adversaires en encaissant un max, puis on frappe, de plus en plus dort, chaque coup porte, chaque coup use et à la fin … parfois on regrette même qu’il n’y ait pas de troisième mi temps …

Méli tente de ramasser la balle et se rate lamentablement. Je ne sais pas pourquoi mais je m’en doutais …  Tour 1 la situation est déjà … compliquée, mes deux coureurs sont derrières et le reste de mon équipe : devant. J’ai un joueur sonné et la balle au sol ! Haktar ruse ( tagada ts… humour de répétition) et utilise ses joueurs les plus rapides pour couper mon équipe en deux … au sens propre comme au figuré vu le sort qu’il a réservé à mon tueur de troll bondissant, mais ce faisant il expose ses joueurs les plus fragiles (goule et garou) et en particulier sa star (garou +1 mv chataigne) en devenir qui me fait de l’½il. La situation se tend. On est 10 contre 11 (pas bien), mes joueurs de la loss sont collés et il m’est impossible (ou presque) de reformer une cage, pourtant une cage c’est pratique pour se protéger des animaux sauvages. Tout ça au tour 2 …
Lorsque j’ai embauché le roule-mort, la plupart des coachs s’est moqué de moi arguant que j’offrais un parcho gratos à mes adversaires… c’est pourtant lui qui va me sauver sur le match !
Mais reprenons le match et son rythme (pas si) soutenu ! Je frappe le garou star, je dégage deux autres joueurs et je crée une cagette désaxée reposant (ou presque) sur mon roule mort qui est la véritable clé de voute de mon attaque. Haktar est un coach expérimenté qui ne confond pas vitesse et précipitation,  note quand on voit la gueule de ce qui tombe sur son terrain, je comprends qu’il craigne les précipitations … Il réfléchit et décide qu’il est temps de coller, ce qui est plutôt rassurant, vu que sur le premier tour il avait réfléchi et était arrivé à la même conclusion ! il affaibli ma « cage » en arrachant un pilier et vient coller le porteur,  les autres piliers de cage, les gars sur la loss… le seul gars qu’il ne souhaite pas coller c’est mon nain atteint de gigantisme (car oui mon roule mort n’est pas un véritable engin, sinon il n’aurait jamais pu entrer sur le terrain, c’est un nain plus grand, plus fort, plus méchant et un mot meilleur ! ). Je suis outré, mais pas étonné ! ce comportement sectaire est typique de nos amis de Lusitanie !
Je fais une boulette : je tente d’orienter le push de la goule glissade controlée … oui bon bah voilà quoi, et je la couche ! Je souris et je fais comme si cela était évidemment calculé. Je continue mon travail de sape et puisque mes amis nécromantiques demandent des bifs, des bouffes et des baffes, mon équipe en distribue largement !
Ma défense est bancale, mais je ne peux rien faire de mieux, je tente d’orienter mes gardeux pour forcer mon adversaire à tenter le deux dés contre. Sa stratégie de « je colle donc je suis »  pourrait lui jouer de sale tour en cas d’échec. De toutes façons je ne peux pas faire mieux ! J’ai englué le garou tackleux, et encadré mon porteur : what else ?

Haktar joue bien le coup, il ramène son gardeux et tente le 1 dé sur mon porteur dans le but de le pusher (au pire) et de le frapper de nouveau à deux dés cette fois. Mon seul vrai risque est qu’il me mette au sol sur le premier block. S’il doit me coucher au second la balle a de forte chance d’être inexploitable pour lui. Il s’élance et … Nuffle choisi son champion.  C’est l’entrepox qui sort ! Ses joueurs sont fixés, les plus rapides dans mon camp, les autres au contact, je peux tenter une percée et faire ce que tout nain rêve depuis toujours : prendre de vitesse une équipe adverse ! Je souris puisque c’est la thématique du moment. On commence par frapper laver l’honneur de la France dans le sang séché d’un revenant cotorep. Arrive le moment critique, on s’engage, on pénètre et on transperce ! OUI MONSIEUR, on transperce ! 4 joueurs et le roule mort ont l’occasion presque unique de marquer l’histoire. Haktar est pris de vitesse, ce qui n’est pas la chose la plus compliqué du monde, mais surtout : son équipe est prise de vitesse par la vélocité naine. Au centre du terrain le roule mort est impériale, sa présence est dissuasive, les nécros doivent le contourner ! La goule safety tombe en tentant une série d’esquive (une série ca commence bien à deux ?) et mon géant mécanique lui roule dessus… bon bah c’est là que je me rend compte que je me suis fait un peu arnaquer sur la marchandise … il roule bien, mais pour l’coté mort … l’arbitre qui l’avait dans l’pif le sanctionne (damned) … mon argumentaire est maladroit, j’avoue avoir préparer un certif médical pour expliquer sa taille, mais mon « il l’a pas vu » ne passe pas… il sort.
La goule glissade contrôlée s’arrache pour venir coller mon porteur, vu la configuration c’est audacieux, j’ai une solution pour ne pas avoir à tenter d’esquive en cas de block infructueux, mais je m’emmêle. La bougresse résiste à un, puis deux block, le troisième lui est fatal, mon chataigneux la blesse enregistrant ainsi sa première sortie en 9 matchs ! oui monsieur ! Mon erreur de block n’est pas sanctionnée, pire encore elle se transforme en une belle réussite.  Je marque, tour 8 …
Les équipes viennent  jouer  leur « dernier » tour, pas de relance chez mon adversaire et besoin de réaliser un one turn, je place mes joueurs dans le fonds du terrain
Une blessure, et une exclusion de mon coté, deux blessures chez mon adversaire, mais un garou supersonic qui peut traverser le terrain presque tout seul (deux cases c’est pas grand-chose…) mais bon ça fait beaucoup de 3+ à effectuer … mon adversaire décide de se placer pour faire un double push frénétique, puis deux push supplémentaire pour faire avancer son porteur. Cette stratégie n’est pas si mal, mais dangereuse. Il se garde son blitz pour traverser mes lignes mais a besoin de 2 push supplémentaires…
Je m’élance, je botte et la balle s’élève, quelque chose d’étrange se produit pourtant : une émeute … nous sommes au dernier tour et on réalise qu’émeute au dernier tour est synonyme de gain de tour obligatoire. C’est la merde… pire encore la balle pourtant admirablement tirée au centre du terrain sort … Ce double coup du sort illustre parfaitement le dicton : ce que nuffle donne, nuffle le reprend.
Je me retrouve à devoir défendre sur 2 tours, placé comme un con. Je peste… oui bah voila ça m’escagace, qu’il gagne un tour soit … ou que la balle sorte … mais le double combo me fait un mal, mais un mal …
Je place une défense pas si mauvaise, je suis content, mais j’oubli de faire ma derniere esquive pour replacer un nain et fermer définitivement le passage. Grossière erreur de ma part et  la sanction est immédiate : 1-1 à la mi temps.
Je le sens mal, je suis en infériorité numérique et je dois contrer pour gagner …

Je regarde ma montre et je vois 21h, la première mi temps a duré 2h30 soit la durée normal d’un match avec rallonge. Je comprends d’où vient ma fatigue.

Je me place vite, une défense resserrée au centre. Mon seul avantage est qu’il va devoir porter à la goule sans comp, pas aux garous dont il a besoin (soit pour tackler, soit pour tuer) et que son équipe, naturellement lente se retrouve à 2 joueurs 8mv, 1 7mv, 1 6mv et les autres … je me sens presque plus rapide que lui et ça me plait. Il va lui être difficile de frapper avec ses joueurs qui bougent et d’avancer !
Haktar semble confiant, il place ses garoux pour frapper. Il décide de pratiquer la fameuse tactique « Scratch » qui l’a tant aidé en première (comprendre : il colle), ce qui, rétrospectivement n’a pas été sa meilleure idée. Entre les pushs et le scratch il se retrouve vite, très vite, trop vite, engluer.
Après vous connaissez mes gars, quand des zombies décérébré se frotte à eux en poussant de petits cris « heummm grrr humpf humpf » ça les excite et ils voient rouge ! Pif et Paf et même Pouf, les coups pleuvent et ce sont les zombies qui tombent !
Haktar veut marquer vite pour assurer son nul. Partant du principe qu’un nain ça n’esquive pas il tente un débordement malheureux. Sa goule sans protection est blitzable… à un dé si Méli mon coureur esquiveur courre et esquive, genre les trucs qui le caractérise quoi. Je regarde le placement et j’ai un superbe coup à jouer, en ramenant un gardeux je peux blocker, avec mon autre gardeux, un zombi tout pourri à deux dés. Si j’arrive (au moins) à pusher, mon gardeux frappeur sera en position dans les lignes adverses. Il suffira donc d’une esquive de mon coureur pour tomber la goule (1/3) ou pusher (1/2) sur mon tueur de troll et frapper ensuite à 2 dés deux fois. Si tout se passe correctement j’aurai 5 dés sur le porteur ce qui devrait suffire et effectivement ça suffit ! esquive/ push et frappe deux dés qui couche ! Je récupère la balle avec mon Méli mon autre coureur ou alors c’était mélo, dans ce méli mélo de nains j’en perds mon latin. Enfin le coureur récupère la balle. Dès lors la situation de mon adversaire se complexifie. Il n’a plus vraiment le choix, il doit exposer son tackleux à deux cases de la sortie. Je sens que je peux le sortir si j’arrive à faire une petite fleche… et paf ! pow / crane … la guigne, le garou tombe et se KOte ! quand on a pas de chance , on a pas de chance.
Je sors ensuite l’autre garou et le match est pour ainsi dire fini. Rien en pourra empêcher la remontada naine. 2-1 tout au talent !

Il est 23h, et on poursuit le match par une passionnante discussion sur la première coupe du monde, la différence entre l’eurobowl et la coupe du monde, son expérience d’organisateur et sa participation à la première me laisse rêveur. Il est une véritable encyclopédie des compétitions vis-à-vis ! Je suis content, j’ai gagné le match, et glané des histoires épiques.

Prochain match contre Laraigne, le proprio de la BMQF, un match qui promet d'être inoubliable ! paraitrait qu'il partage son cerveau avec pédro ... enfin c'est ce qui la rumeur et que par conséquent ils ne jouent qu'a deux ! vu que deux demi frères ça n'a jamais fait un frère , on va voir si deux demi-cerveaux ca vaut un cerveau complet !

Hors ligne

 

#69 21-01-2019 19:52:29

Skarlan
Légende
Lieu: Asnières
Date d'inscription: 16-01-2015
Messages: 1255
La hordeMalevolent Raveners

Re: Immersion d’un Noob dans le vis-à-vis [partie 3 : La lutèce]

bien joué!
vaincre Goldorak n'est évident pour personne.


"La chance c'est pour les débutants"
"Maudit un jour, maudit toujours"
"La maturité de l'homme est d'avoir retrouvé le sérieux qu'on avait au jeu quand on était enfant." Alain Damasio

Hors ligne

 

#70 21-01-2019 21:56:08

lepropre
Arbitre
Lieu: Issy les moulineaux
Date d'inscription: 07-07-2011
Messages: 4378
Cirque de rhumNemosus Corsaires

Re: Immersion d’un Noob dans le vis-à-vis [partie 3 : La lutèce]

Griffe châtaigne c'est toujours flippant pour du nain.
Bien joué.


Je n'ai jamais vraiment perdu un match dans ma carrière, j'ai juste manqué de temps certaines fois.

Hors ligne

 

#71 22-01-2019 07:55:30

Dritzz
Commissaires
Lieu: Paris
Date d'inscription: 14-11-2006
Messages: 1496
Site web
Pact of Death squad

Re: Immersion d’un Noob dans le vis-à-vis [partie 3 : La lutèce]

Toujours aussi agréable à lire smile


- Louper un plaquage, c'est comme enculer un collègue ... C'est moche !!!   Smiley 014

Hors ligne

 

#72 22-01-2019 09:10:01

Ashrame
Vétéran
Date d'inscription: 29-04-2018
Messages: 165
Nains Descriptibles

Re: Immersion d’un Noob dans le vis-à-vis [partie 3 : La lutèce]

merciiii les gars  (surtout pour rebondir sur mon jeu de mot completement bidon big_smile)

Hors ligne

 

#73 22-01-2019 09:20:22

Laerthis
Légende
Date d'inscription: 31-07-2015
Messages: 1692
Emergency DepartmentSunshine Cleaning

Re: Immersion d’un Noob dans le vis-à-vis [partie 3 : La lutèce]

Jolie plume, bravo pour cette victoire!

Hors ligne

 

#74 22-01-2019 09:43:13

lepropre
Arbitre
Lieu: Issy les moulineaux
Date d'inscription: 07-07-2011
Messages: 4378
Cirque de rhumNemosus Corsaires

Re: Immersion d’un Noob dans le vis-à-vis [partie 3 : La lutèce]


Je n'ai jamais vraiment perdu un match dans ma carrière, j'ai juste manqué de temps certaines fois.

Hors ligne

 

#75 23-01-2019 05:44:13

Azzroag
Commissaires
Lieu: Issy les moulineaux
Date d'inscription: 15-06-2009
Messages: 5923
Friends and starsTout en cartons

Re: Immersion d’un Noob dans le vis-à-vis [partie 3 : La lutèce]

Mais qui va donc l arrêter ? Bien joue mister. Hâte de jouer avec toi


"Ecoute gamin, quand tu auras fait la teflon tu pourra revenir me causer de bloodbowl, retourne donc teter les seins de ta mere et va au lit, c'est bientot 20h.
Eddie : "Si Aredhel et le Sgt sont devant moi au classement à la date du LB, non seulement je joue en String mais avec en plus "Mamar Forever" écrit sur le boule..."

Hors ligne

 
  • Accueil
  •  » La Buvette
  •  » Immersion d’un Noob dans le vis-à-vis [partie 3 : La lutèce]

Pied de page du Forum

Propulsé par FluxBB